Bear Market sur le Dow Jones : Ce qu’il faut retenir
Actualités

Bear Market sur le Dow Jones : Ce qu’il faut retenir

6 Minutes de lecture

Lundi 26 septembre 2022, l’indice américain Dow Jones est entré en bear market. Après avoir perdu plus de 20% depuis son point haut en janvier 2022 à 36 962 $, ce dernier vient retester des niveaux de prix pré crise covid. Pourquoi s’y intéresser ? Que faut-il comprendre ? On fait le point dans cet article.

Qu’est-ce que le Dow Jones ?

Le Dow Jones est le plus vieil indice boursier au monde. Listé à la Bourse de New York, le Dow Jones industrial Average ou DJIA fut créé en 1896 par Charles Dow et Edward Jones. Il est composé de 30 actions américaines.

Investir dans les CFD comporte des risques de pertes de capital important. Pensez à n'investir que de l'argent que vous êtes prêt à perdre


Contrairement au CAC40 ou au S&P 500, le DJIA ne prend pas en compte la capitalisation boursière des entreprises, mais seulement la valeur (ou prix) des actions qui le compose. Il n’existe pas de protocoles précis pour changer la composition du Dow Jones même si l’indice tend à intégrer des entreprises matures avec une position de leader sur leur marché.

À l’écriture de ces lignes, les 30 entreprises qui composent le Dow Jones sont :

Nom des entreprises Symboles des actions
American ExpressAXP
Amgen IncAMGN
Apple IncAAPL
Boeing CoBA
CaterpillarCAT
Cisco SystemsCSCO
ChevronCVX
Goldman Sachs Group IncGS
Home Depot IncHD
Honeywell International IncHON
International Business Machines CorpIBM
Intel CorpINTC
Johnson & JohnsonJNJ
Coca-Cola CompanyKO
JPMorgan ChaseJPM
McDonald's CorpMCD
3M CoMMM
Merck & Co IncMRK
Microsoft CorpMSFT
Nike IncNKE
Procter & Gamble CoPG
Travelers Companies IncTRV
United Health Group IncUNH
Salesforce IncCRM
Verizon Communications IncVZ
Visa IncVWBA
Walgreens Boots Alliance IncWMT
Walmart IncDOW

Top 3 des courtiers pour acheter ou vendre des parts de l’indice Dow Jones

Courtiers en ligneLes avantages clésDécouvrir l'offre
Acheter des actions NVIDIA avec eToro
eToro
✅ 0% de commissions sur les actions et les ETF
✅ Une interface simple et intuitive
✅ Une communauté de plus de 20 millions d'utilisateurs
Acheter des actions avec eToro
Acheter des actions NVIDIA  avec DEGIRO
DEGIRO
✅ Un catalogue de plus de 20 000 actifs financiers
✅ Des outils et des analyses haut de gamme
✅ Une déclaration fiscale facilitée
Acheter des actions avec DEGIRO

XTB
✅ Accessible à partir de 1€
✅ Une interface mobile simple et performante
✅ Des frais réduits sur les Contrats à terme (CFD)
Acheter des actions avec XTB

Qu’est-ce qu’un Bear Market ?

Un Bear Market qui s’oppose au Bull market est un terme utilisé à Wall Street pour décrire une baisse de plus de 20% sur un indice depuis son dernier plus haut. L’indice Dow Jones s’élevait à 36 962$ le 4 janvier 2022 contre 29260 $ aujourd’hui, soit une baisse de 20.82%.

Ce terme reste toutefois à prendre avec des pincettes puisqu’il n’est qu’une simple expression financière qui permet aux investisseurs de comparer une baisse actuelle avec des mouvements passés.

À titre comparatif, le S&P 500 est en bear market depuis Juin 2022 et le CAC 40 depuis mars 2022. De son côté, le Nasdaq composite spécialisé dans les entreprises dites technologiques est en bear market depuis Mars 2022, début du conflit russo-ukrainien.

Quelle est la différence entre Bear Market et Récession ?

Comme expliqué ci-dessus, une période de bear market correspond à un retracement de plus de 20% d’un indice ou d’une action. De son coté, une récession économique, elle se mesure par une baisse de la production de biens et de services au niveau national sur une durée limitée.

D’autre part une récession s’inscrit dans un cycle économique en 4 temps : Expansion ( hausse de la production), crise (baisse de la demande et krach financier), récession ( ralentissement de la croissance et/ou production), reprise ( qui précède une nouvelle expansion)

En France, le Produit Intérieur Brut (PIB) fait office de référence pour mesurer la production économique du pays. Ainsi on parle de récession économique lorsque la croissance du pays est négative pendant au moins deux trimestres consécutifs.

Il est important de noter qu’une récession est temporaire contrairement à une dépression économique qui se traduit par une forte baisse de la croissance pendant plusieurs années suivit d’une hausse du chômage ainsi que de nombreuses faillites d’entreprises.

Pourquoi cette annonce est-elle importante ?

Plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour comprendre les causes de cet évènement.

Tout d’abord, malgré les efforts des institutions financières comme la Banque Centrale américaine (FED) ou le Banque centrale Européenne (BCE) pour contenir l’inflation, la hausse des taux d’intérêt directeurs a eu un effet négatif sur les marchés des actions. Une hausse des taux d’emprunts résulte généralement en une baisse des crédits accordés aux entreprises pour financer leur développement. Ainsi les entreprises dépendantes d’un taux d’intérêt faible voient leur croissance ralentir et leurs profits s’amincirent.

D’autre part, si la demande de biens et services est restée stable ou légèrement croissante pendant les deux dernières marquées par la crise sanitaire, la crise d’approvisionnement de certains produits comme les semi-conducteurs utilisés dans tous nos appareils électroniques (smartphones, ordinateurs, tablettes), nos voitures ou nos produits électroménagers a tiré les prix de ces produits vers le haut.

Cette hausse du coût de production a certes profiter à certaines entreprises comme notamment TSM, première fonderie de semi-conducteurs au monde mais résulte en une hausse généralisée des prix des produits électroniques comme ceux de Nvidia ou Apple.

Enfin la crise énergétique causée par la guerre en Ukraine a fait grimper le prix des hydrocarbures aujourd’hui essentiels pour nos déplacements (voitures, avions, bateaux) mais également notre agriculture (engrais azoté utilisant du gaz naturel) ou nos industriels.

Ces trois facteurs érodent progressivement le pouvoir d’achat des ménages qui réduisent naturellement leurs investissements sur les marchés financiers. Un cercle vicieux se met alors en place : crise, hausse des taux d’intérêt, hausse des couts de production, hausse des prix, baisse de la demande, baisse de la profitabilité des entreprises, durcissement de la politique économique, hausse du chômage etc.

En définitive, un bear market sur le Dow Jones n’entraine pas nécessairement une récession, mais reste un indicateur à surveiller. Selon Wall Street Journal, depuis la grande dépression des années 30 à fin 2020, le S&P 500 a connu 17 Bear Markets, dont 9 seulement ont précédé une récession.

Comment se prémunir d’une éventuelle récession ?

Plusieurs outils sont à la disposition des investisseurs pour protéger leur capital en cas de récession économique.

Le premier outil est les obligations d’état et plus particulièrement celle de la banque centrale américaine. Pour financer ses activités cette dernière émet des obligations ( titres de dettes) contre un taux d’intérêt. En échange de votre participation, vous versera chaque trimestre ou semestre un “coupon” soit l’intérêt préalablement défini .

Ainsi un investisseur qui achète une obligation du bon du trésor américain à 2 ans retrouvera chaque trimestre un intérêt. Une fois arrivée à la fin de la période, par exemple, 2 ans, l’entité émettrice remboursera la valeur nominale, soit la valeur d’achat de l’action 2 ans plus tôt.

Investir dans les CFD comporte des risques de pertes de capital important. Pensez à n'investir que de l'argent que vous êtes prêt à perdre

Le deuxième outil disponible sont les ETF short. Un Exchange Trade Fund (ETF) ou Tracker suit la performance d’un indice ou d’un panier d’actif. Ce dernier réplique la performance des actifs qu’il suit. Un ETF short quant à lui permet de spéculer non pas sur la hausse mais sur la baisse d’un indice comme le CAC 40 ou le S&P500 avec ou sans effet de levier.

Sur ce sujet : ETF Short CAC 40 : Gagnez quand les marchés baissent

Le dernier outil disponible est l’ETF VIX ou indice de la peur. Ce dernier mesure la volatilité sur le S&P500. Concrètement, le VIX augmente lorsque les marchés faiblissent et baisse lorsque ces derniers augmentent.

Pour en savoir plus : ETF Vix: Les Trackers pour protéger son épargne en temps de crise

En définitive, il est important de rappeler que ces outils restent des solutions court terme pour protéger son capital d'une éventuelle baisse des marchés. Si le Dow Jones est aujourd'hui en bear market, rien ne garantit que ce dernier ne retrouvera pas une tendance haussière dans les prochaines semaines ou les prochains mois. Ainsi, si vous êtes un investisseur long terme, cette baisse de momentum sur le Dow Jones représente une opportunité d'accumuler des parts de cet indice et donc de lisser votre point d'entrée.

Et vous que pensez-vous de ce Bear Market sur le Dow Jones ? Faites-le nous savoir dans les commentaires !

Les informations fournies dans cet article ont pour unique vocation d’être informatives. Sous aucun prétexte, elles ne peuvent être considérées comme des prestations de conseils en investissement financier ou des incitations à investir dans un quelconque produit financier. Investissons.fr a fait des recherches préalables sur les instruments et services financiers évoqués dans cet article, mais ne pourrait en aucun cas être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causée suite à l’utilisation de ces instruments ou services. Le lecteur est le seul responsable de l’exploitation de l’information fournie et doit impérativement faire ses propres recherches avant d’entreprendre toute action d’investissement.
96 posts

About author
Après avoir validé un Bachelor of Science HES-SO en hôtellerie et professions de l'accueil, Jules fait ses premiers pas dans l'investissement grâce aux cryptomonnaies et à la finance décentralisée. Passionné par les nouvelles technologies et l'innovation, il traite des sujets relatifs aux finances personnelles, aux crypto-monnaies, aux marchés financiers et à l'investissement en général
Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *