Actualités

Les entreprises à dividendes sous le joug de l’inflation : Focus sur les US

5 Minutes de lecture

Dans un contexte de tensions économiques et géopolitiques, les marchés financiers restent sous pression. Si historiquement les entreprises matures ou value stock en anglais font office de bouclier contre les ralentissements de la croissance économique, le sentiment de marché reste baissier à Wall Street pour la fin de l’année 2022. L’effet de l’inflation, la rupture d’accords commerciaux entre la Chine et les Américains ou encore l’ascension du dollar versus les autres monnaies nationales pèsent sur la performance des entreprises US et les dividendes versés aux actionnaires. On fait le point sur la situation dans cet article.

La semaine des dividendes américains : Peurs et incertitudes sur le marché

Plusieurs grandes entreprises américaines publieront leurs résultats trimestriels et leur prévision pour la fin de l’année. Ces présentations détailleront également les dividendes à verser aux actionnaires.

👉 Pour en savoir plus sur ce sujet, découvrez notre guide : Agenda Bourse : analyse des résultats des grandes entreprises

Certains grands noms du secteur financier comme les banques JPMorgan Chase & Co, Goldman Sachs Group Inc, Citigroup Inc et Morgan Stanley ou encore le fonds d’investissement Blackrock Inc donneront un aperçu de l’état du secteur bancaire américain en fin de semaine, tandis que le géant de l’agroalimentaire Pepsico ou encore, le leader des semi-conducteurs TSMC offriront des données sur la santé de leur secteur respectifs.

EntrepriseDate de la présentation de résultats (avant l’ouverture des marchés US)Dividendes par action estimés
BlackRock IncMardi 11 octobre 20227.66$
PepsicoMercredi 12 octobre 20221.84$
Goldman Sachs Group IncJeudi 13 octobre 20227.71$
TSMCJeudi 13 octobre 20221.69$
Citigroup IncVendredi 14 octobre 20221.48$
Morgan StanleyVendredi 14 octobre 20221.49$
JPMorgan Chase & CoVendredi 14 octobre 20222.91$

De plus, les estimations des prix à consommations aux États-Unis ou Consumer Price Index (CPI) seront publiés Jeudi. Cet indicateur sert d’outil de mesure pour représenter l’impact de l’inflation sur la consommation des ménages. Un CPI élevé ou en hausse soulignerait le besoin de la banque centrale américaine de poursuivre sa remontée des taux d’intérêt directeurs de 0.75% dès le début de l’année 2023.

Alors que le S&P500 enregistre près de 25% de baisse depuis le début de l’année 2022, le cours de l’action Apple (APPL), première capitalisation (2.55 trilliards de dollars) des marchés sert d’indicateur clé pour les investisseurs professionnels et particuliers.

Selon le rapport MLIV Pulse de Bloomberg publié la semaine passée, 6 investisseurs sur 10 prévoient une baisse de l’indice S&P500 après la présentation des résultats des grandes entreprises américaines. De plus la performance de l’entreprise à la pomme (APPL) sert de miroir de la demande des consommateurs, mais également de l’état de santé de la chaine d’approvisionnement ou de l’impact de la hausse du dollar sur les marchés financiers.

👉 Vous aimerez également : ETF Short CAC 40 : Gagnez quand les marchés baissent

Les États-Unis font perdre 8.6 milliards au secteur Tech Chinois

Parallèlement, alors que le gouvernement américain impose de nouvelles restrictions concernant les exportations du marché des semiconducteurs, les entreprises chinoises du secteur reculent. Selon le Wall Street Journal, l’ETF Global X China Semiconductor ETF qui répliquent la performance des 25 meilleures entreprises du secteur enregistre une baisse de près de 7% ce lundi à la bourse de Hong Kong soit une perte de 8.6 milliards de dollars en une journée.

Vendredi 7 octobre 2022, le département du commerce américain annonçait qu’une licence d’exportation devrait être obtenue pour vendre des micropuces ou des semiconducteurs utilisant un savoir-faire technologique américain. Cette mesure à une portée économique et militaire forte.

Pour rappel, la Chine rencontre de fortes difficultés à relancer son économie de croissance après de nombreuses restrictions lié à la gestion du Covid-19 sur son territoire. De plus, son secteur immobilier autrefois porteur, présente aujourd’hui des failles avec notamment les différents scandales de projets inaboutis et des risques de redressement financier pour le promoteur Evergrande, leader du secteur.

Enfin, coté technologique, la Chine reste dépendante des États-Unis pour la production de technologies de pointe comme le développement d’intelligences artificielles, mais aussi de supercalculateurs utilisés par ses armées pour fabriquer des missiles nouvelle génération comme des armes nucléaires ou hypersoniques. En somme, en imposant de nouvelles restrictions, les États-Unis affirment leur volonté de restreindre le développement d’un savoir faire tech chinois et limitent la capacité de la Chine de devenir un acteur militaire, économique et technologique trop important sur la scène internationale.

Les points clés de la rédaction

La situation macro-économique au mois d’octobre reste ternie par plusieurs facteurs négatifs (liste non-exhaustive) :

  • Forte inflation et hausse des taux d’intérêt directeurs et baisse du pouvoir d’achat moyen
  • Hausse des prix de l’énergie en Europe
  • Tensions géopolitiques en Ukraine et autour de Taiwan
  • Réduction de la production de pétrole
  • Un dollar en hausse de près de 18% depuis le début de l’année

Au vu de ses différents facteurs, il est, selon nous, réaliste de penser que les prochaines présentations de résultats des grandes entreprises américaines ne seront pas à la hauteur des attentes des investisseurs où du moins que les prévisions des entreprises quant à leur performances futures pour la fin de l’année 2022 seront conservatrices.

D'autre part, les exportations de produits à l'étranger représente en moyenne près 30% des revenus des sociétés cotées américaines. Avec un dollar fort, et une hausse de l'inflation généralisée, la capacité de consommation des ménages européens et asiatiques se réduit ce qui pourrait impacter négativement les résultats de Wall Street et les dividendes des entreprises cotées.

Finalement, si certaines entreprises du secteur des hydrocarbures profitent de la hausse du prix de l’énergie et/ou de la réduction de la production annoncée par les membres de l’OPEP + la semaine passée, le paysage économique court terme reste sombre.

Toutefois, il est également important de noter que pour les investisseurs long terme, cette période représente une opportunité intéressante pour investir sur les marchés financiers. En effet le risque d’investir aujourd’hui sur des entreprises de croissance comme Apple, Amazon ou encore Google est aujourd’hui bien moins important que lors de l’année 2021 où les marchés enregistraient des performances records grâce au soutien financier des banques centrales pour contrer l’impact de la pandémie.

Investir dans les CFD comporte des risques de pertes de capital important. Pensez à n'investir que de l'argent que vous êtes prêt à perdre

Comme toujours, il est primordial pour les investisseurs débutants de se former et de comprendre les risques associés aux marchés boursiers. Selon nous, un investissement fractionné et programmé sur plusieurs semaines reste la stratégie la plus adaptée aux novices des marchés financiers pour se constituer un capital en bourse.

👉 Pour approfondir : Faut-il acheter des ETF ou des actions en Bourse en 2022 ?

Sources : Wall Street Journal, Bloomberg et Financial Times

Les informations fournies dans cet article ont pour unique vocation d’être informatives. Sous aucun prétexte, elles ne peuvent être considérées comme des prestations de conseils en investissement financier ou des incitations à investir dans un quelconque produit financier. Investissons.fr a fait des recherches préalables sur les instruments et services financiers évoqués dans cet article, mais ne pourrait en aucun cas être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causée suite à l’utilisation de ces instruments ou services. Le lecteur est le seul responsable de l’exploitation de l’information fournie et doit impérativement faire ses propres recherches avant d’entreprendre toute action d’investissement.
97 posts

About author
Après avoir validé un Bachelor of Science HES-SO en hôtellerie et professions de l'accueil, Jules fait ses premiers pas dans l'investissement grâce aux cryptomonnaies et à la finance décentralisée. Passionné par les nouvelles technologies et l'innovation, il traite des sujets relatifs aux finances personnelles, aux crypto-monnaies, aux marchés financiers et à l'investissement en général
Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *