PEA : Que se passe-t-il si je m’expatrie ?

Si vous possédez un PEA et que vous souhaitez déménager à l’étranger, vous vous demandez certainement si vous devez le clôturer ou s’il existe certaines conditions pour le garder.
Bannière pea et expatriation

Puis-je conserver mon PEA à l’étranger ?

Il faut savoir que depuis le 20 mars 2012, la loi autour du PEA et de l’expatriation a complètement changé, permettant aux Français résidant à l’étranger de ne plus clôturer leur PEA, sous une seule condition :

  • Ne pas résider dans un État ou territoire non coopératif (ETNC)

Voici la liste des ETNC :

États ou territoires non coopératifs
Anguilla
Guam
Costa Rica
Samoa américaines
Palaos
Îles Vierges américaines
Îles Turks-et-Caïcos
Trinité-et-Tobago
Russie
Samoa
Îles Vierges britanniques
Fidji
Vanuatu
Îles Marshall
Panama
Bahamas

La liste est régulièrement mise à jour, vérifiez avant de partir si celle-ci n’a pas changé. Si vous ne partez pas vers l’un de ces pays, vous pourrez conserver votre PEA.

Pour aller plus loin, découvrez les meilleurs ETF en PEA !

Que se passe-t-il pour mon PEA si je vais dans un ETNC ?

Si vous décidez de partir vers l’une de ces destinations, vous serez obligé de clôturer votre PEA et de payer l’imposition sur vos gains.

Votre PEA à moins de 5 ans : Vous payerez les prélèvements sociaux (17.2%) mais également l’imposition sur le revenu (12.8%) soit un total de 30%.

Votre PEA à plus de 5 ans : Vous payerez uniquement les prélèvements sociaux (17.2%) sur les plus-values réalisées.

fiscalité pea

Quelle fiscalité pour mon PEA à l’étranger ?

L’imposition de votre PEA à l’étranger est avantageuse si vous bénéficiez du statut de non-résident fiscal français et que vous n’êtes pas dans un ETNC.

Un des avantages sera notamment l’exonération de l’impôt sur le revenu et des prélèvements sociaux sur vos dividendes et vos plus-values, peu importe l’ancienneté du PEA.

Il faudra également prendre en compte la fiscalité locale en cas de gains sur votre PEA, par exemple en cas de plus-values réalisées aux États-Unis, vous serez imposable dans ce pays.

Vous devez faire attention aux conventions fiscales entre votre pays de résidence et la France afin d’éviter une double imposition.

Une subtilité existe, si vous revenez habiter en France, puis que vous clôturez votre PEA, vos gains seront soumis aux prélèvements sociaux et à l’impôt sur le revenu (si celui-ci a moins de 5 ans).

La fiscalité est au cas par cas, nous vous recommandons de contacter un avocat fiscaliste afin de ne pas faire d’erreur et d’optimiser au mieux votre fiscalité.

Pour aller plus loin, découvrez comment transférer votre PEA chez un autre courtier !

Pour rappel, la fiscalité du PEA sera la suivante :

Durée de détentionFiscalité PEA
< 5 ans30%
> 5 ans17.2%

Comment devenir non-résident fiscal français ?

Avec les avantages qu’offre ce statut, beaucoup de personnes qui s’expatrient, se demandent si elles bénéficient de ce titre.

Pour être sûr d’être non-résident fiscal français, il faut remplir l’une de ces conditions :

  • Ne pas avoir votre foyer ou votre lieu de séjour principal (résider moins de 183 jours) en France, le foyer étant votre lieu de résidence habituel.
  • Votre activité professionnelle (salarié ou non) n’est pas exercée en France, sauf si celle-ci est optionnelle.
  • Vos centres d’intérêts économiques sont en dehors de la France, en d’autres termes, la France n’est pas le lieu principal de vos investissements, du siège de vos affaires, de vos activités professionnelles, de la majeure partie de vos revenus.

Puis-je ouvrir un PEA à l’étranger

Il est malheureusement impossible d’ouvrir un PEA une fois installé à l’étranger, qui est l’une des limites du PEA.

Nous vous recommandons d’en ouvrir un avant de partir si votre destination est en dehors des ETNC afin de profiter de cette enveloppe fiscale, mais également de votre statut de non-résidant fiscal français.

Quels sont les meilleurs PEA ?

Il existe de nombreux courtiers en ligne qui proposent d’ouvrir un PEA, parmi ceux-ci, voici les 3 courtiers en ligne les plus intéressants et professionnels :

Courtiers PEAAvantages clésProfil typeDécouvrir l’offre
Yomoni✅ Gestion pilotée 100% automatisée

✅ Seulement 1.60% de frais de gestion par an

Investisseurs débutantsInvestir via Yomoni
Fortuneo✅ Ouverture en quelques clics sans avoir de compte courant

✅ 100 ordres offerts sans frais de courtage

✅ 60 euros offerts pour l’ouverture d’un compte

Investisseurs débutantsInvestir via Fortuneo
BforBank✅ Service client disponible et réactif

✅ Tarifs attractifs

Investisseurs débutantsInvestir via BforBank

Dois-je payer l’Exit Tax sur mon PEA ?

block aim icon Bon à savoir

L’Exit Tax est une imposition sur les plus-values latentes sur des valeurs mobilières lors du transfert du domicile fiscal d’un contribuable français vers l’étranger.

Non, lors du transfert de votre PEA à l’étranger, vous ne devrez pas payer l’Exit Tax, car celle-ci n’est pas applicable aux titres détenus dans cette enveloppe fiscale.

En définitive, si vous décidez de vous expatrier et que vous possédez un PEA, tout dépendra de votre lieu de séjour. Si celui-ci est en dehors des ETNC alors, vous n’aurez aucun problème, sinon vous serez obligé de clôturer votre compte. Pensez également à en ouvrir un, avant de partir, afin de pouvoir profiter de cette enveloppe fiscale.

Pour aller plus loin, découvrez les meilleures actions en PEA !

Maxime Montulet

Maxime Montulet

Maxime a découvert le monde de la finance et des investissements très jeune avant de se lancer dès l'âge de ses 18 ans. Sa passion pour les actifs financiers et les nouvelles opportunités lui offre une bonne vision de l’économie actuelle ainsi que des tendances émergentes.

Nos derniers articles