Le secteur technologique chinois a-t’il encore de l’avenir ?
Actualités

Le secteur technologique chinois a-t’il encore de l’avenir ?

6 Minutes de lecture

Lors du 20e congrès du parti communiste chinois, Xi Jinping a évincé deux membres du conseil de direction du parti communiste chinois (PCC) qu’il jugeait en désaccord avec la direction politique du pays. Les chiffres de croissance du 3e trimestre 2022 de l’empire du Milieu ont également été publiés. De son côté, la Bourse de Hong Kong a connu une baisse journalière historique depuis 10 ans portée par la chute de plusieurs acteurs clés du secteur tech chinois. La Chine et plus particulièrement son secteur technologique, représente-t’il encore une opportunité intéressante pour les investisseurs long terme ?

Une situation politique, économique et diplomatique sous tensions en Chine

Malgré une croissance impressionnante depuis le début des années 2000, l’empire du Milieu subit de nombreux revers sur le plan politique et géopolitique. Cette situation impacte directement son économie, ses perspectives de croissance et directement les capitaux investis dans les entreprises du pays. Parmi les facteurs à prendre en compte, on peut notamment citer :

  • Un durcissement de la politique de Xi JinPing : leader incontesté du parti communiste chinois, Xi Jinping affirmait encore ce week-end sa détermination à gouverner le pays. Deux membres du conseil ont dû quitter l’évènement accompagné par les services de sécurité. Cet évènement fut repris par les différents médias de la presse internationale.

    Ces derniers seront remplacés par de nouveaux membres plus alignés avec la vision politique du leader chinois. Un symbole fort pour le président en exercice qui souhaite éliminer toute opposition à la politique actuellement menée en Chine.
  • Politique zéro Covid toujours en cours : Les restrictions sanitaires imposées en chine furent également très mauvaises pour l’économie du pays et l’état d’urgence sanitaire n’est pour le moment pas levé.

    Interdiction de sortir de chez soi, mise en place d’une police sanitaire et rationnement alimentaire, différentes mesures sont prises en place selon le volume d’infection constaté dans plusieurs grandes villes comme Shanghai ou Shenzhen.
  • État d’urgence vs développement économique : Allié historique de la Russie, la Chine reste un pays idéologiquement opposé aux États-Unis, malgré leurs nombreux accords commerciaux. La gouvernance du pays affirme que la souveraineté et l’indépendance du pays sont aujourd’hui mises en danger.

    Les tensions autour de Taiwan et la ratification des accords commerciaux sur les semi-conducteurs sont considérées comme un affront et une menace pour les dirigeants chinois. Ces derniers estiment l’économie du pays et le ralentissement de la croissance sont des sujets secondaires comparativement à la sécurité du pays.
  • Yuan en chute libre devant le dollar : Depuis le début de l’année, la monnaie nationale, le yuan a perdu près de 12% de sa valeur face au dollar. Ceci peut s’expliquer par une baisse de la consommation suite à la gestion du Covid 19 mais également à un affaiblissement de l’immobilier chinois. On peut également souligner une perte de confiance des investisseurs internationaux et un retrait des liquidités vers le billet vert.

    En effet, dans une économie néo-libérale, la capacité du pays à se développer avec un régime autoritaire ayant la mainmise sur l’ensemble des secteurs d’activité du pays effraye les investisseurs étrangers à placer leurs liquidités en Chine.

👉Vous aimerez également : Hausse du PIB Chinois, Hong Kong coule

Le secteur technologique chinois plonge en 2022

Le secteur technologique chinois subit les conséquences de la politique autoritaire du PCC. Si ce dernier reste porteur à long terme avec une population de 1,4 milliard d’habitants et un pouvoir d’achat en hausse depuis le début des années 2000, son attractivité sur les marchés financiers depuis le début de l’année est en chute libre.

  • Chute de Alibaba malgré une part de marché e-commerce importante : Alibaba Group est aujourd’hui l’une des entreprises Internet les plus importantes du pays. Spécialisée dans la vente de marchandises en ligne, cette dernière représentait selon Statista près de 44% des ventes en ligne du pays en 2021 et comptabilise près de 134 milliards de chiffres d’affaires sur un an en mars 2022.

    Malgré tout, l’action Alibaba enregistre une perte de près de 47% depuis le début de l’année et près de 80% de baisse depuis son point haut en octobre 2020.

    Investir dans les CFD comporte des risques de pertes de capital important. Pensez à n'investir que de l'argent que vous êtes prêt à perdre

  • Tencent, le concurrent des GAFAM sous le joug du PCC : La 15e capitalisation mondiale Tencent Holdings est un géant technologique chinois. Le groupe possède plusieurs filiales dans le cloud, computing l’intelligence artificielle ou encore les jeux vidéos.

    Tencent reste aujourd’hui connu pour le développement d’un service de communication instantanée, WeChat , concurrent asiatique de WhatsApp avec 1.3 milliard d’utilisateurs à travers le monde en 2022.

    Malgré sa forte capitalisation et des revenus (560 milliards de yuan en 2021) en croissance de 16% sur un an, le cours de son action a baissé de 54% depuis le début de l’année et de près de 73% depuis son pic en octobre 2020.

    Investir dans les CFD comporte des risques de pertes de capital important. Pensez à n'investir que de l'argent que vous êtes prêt à perdre

  • Nio, Tesla Chinois dépendant des semi conducteurs : Nio est une entreprise spécialisée dans la construction de véhicules électriques de Luxe en Chine. Cette dernière est considérée par beaucoup, comme le principal concurrent du géant Tesla en Asie.

    En 2021, l’entreprise réalise plus de 36 milliards de yuan de chiffre d’affaires, soit une augmentation de 120% sur 1 an.

    Pourtant, le cours de l’action de l’entreprise reste baissier en 2022. Depuis le début de l’année, l’entreprise enregistre une baisse de près de 70% soit une perte de près de 12.3 milliards de dollars.

    Investir dans les CFD comporte des risques de pertes de capital important. Pensez à n'investir que de l'argent que vous êtes prêt à perdre

L’avis de la rédaction sur le secteur technologique en Chine

Comme le prouve la chute de l’index Huang Seng, référence de la Bourse de Hong Kong, le secteur technologique chinois reste baissier à court terme. Ce dernier subit le même sort que le Nasdaq aux États-Unis. Toutefois la capitalisation du marché Tech chinois subit également les conséquences du durcissement de la politique du pays et la baisse du cours de la monnaie nationale.

S'il est impossible de prévoir un retournement de la tendance à court terme, la Chine reste l’un des pays avec la croissance la plus importante de ces 20 dernières années.

En définitive, le recul du secteur technologique chinois est selon nous une opportunité pour les investisseurs long terme qui souhaitent investir sur des valeurs d’avenir comme Alibaba, Tencent ou encore un ETF répliquant la performance du secteur technologique chinois.

👉 Pour en savoir plus sur ce sujet : ETF Chine, les trackers disponibles pour investir en 2022

Il est toutefois important de souligner que la baisse qu’enregistre le marché chinois aujourd’hui pourrait perdurer encore quelque temps. En effet, la situation géopolitique et économique actuelle reste sous tensions. L’inflation en Europe et en occident fragilise l’investissement dans des valeurs de croissance et les tensions autour de l’Ukraine et du secteur énergétique réduisent la confiance dans les marchés des investisseurs à court terme.

Si vous débutez sur les marchés financiers, l’application d’une stratégie d’investissement programmé sur plusieurs semaines est selon nous la technique la plus adaptée pour se constituer un portefeuille Bourse.

Nous rappelons que les ETF restent selon nous plus adaptés aux investisseurs particuliers qui souhaitent s’exposer de façon diversifiée. Même si certains actifs du secteur tech semblent sous-évalués à l’écriture de ses lignes, il est difficile (voir impossible) de prédire avec certitude qu’un actif innovant restera attractif aux yeux des investisseurs sur 5 ou 10 ans.

Enfin, pensez à n’investir que de l’argent dont vous n’avez pas besoin à court terme et diversifier vos placements sur différentes classes d’actifs pour optimiser votre gestion du risque.

👉 Découvrez également : Les 5 questions à se poser avant d'investir

Les informations fournies dans cet article ont pour unique vocation d’être informatives. Sous aucun prétexte, elles ne peuvent être considérées comme des prestations de conseils en investissement financier ou des incitations à investir dans un quelconque produit financier. Investissons.fr a fait des recherches préalables sur les instruments et services financiers évoqués dans cet article, mais ne pourrait en aucun cas être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causée suite à l’utilisation de ces instruments ou services. Le lecteur est le seul responsable de l’exploitation de l’information fournie et doit impérativement faire ses propres recherches avant d’entreprendre toute action d’investissement.
96 posts

About author
Après avoir validé un Bachelor of Science HES-SO en hôtellerie et professions de l'accueil, Jules fait ses premiers pas dans l'investissement grâce aux cryptomonnaies et à la finance décentralisée. Passionné par les nouvelles technologies et l'innovation, il traite des sujets relatifs aux finances personnelles, aux crypto-monnaies, aux marchés financiers et à l'investissement en général
Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *