Forex : État des lieux des 3 grandes zones économiques monde
Actualités

Forex 2022 : État des lieux des 3 grandes zones économiques monde

8 Minutes de lecture

Quel est l'actif le plus performant du marché forex ? Depuis le début de l’année 2022, les marchés financiers reculent alors que les banques centrales durcissent leurs politiques monétaires. -25% sur le S&P500, -20% sur le Stoxx 600 et -8% sur le Nikkei 225. Mais quid des monnaies nationales ? Dans une économie mondialisée en déclin, certaines monnaies sont-elles à privilégier ? Si oui, pourquoi ? On fait le point dans cet article.

Le Dollar : grand gagnant forex de 2022

La première économie du monde, les États-Unis, est depuis le milieu du XXe siècle, le phare des marchés financiers. Sa monnaie le dollar est une référence et un intermédiaire indispensable des échanges internationaux.

La Bourse de New York (NYSE) capitalisée à plus de 25 triliards de dollars en 2021 représentait près de 50% de la valeur boursière mondiale. De plus le dollar est encore aujourd’hui l’unique monnaie communément acceptée pour acheter ou vendre du pétrole. Cet accord entre les puissances pétrolières et les Américains a permis d’imposer le billet vert comme un intermédiaire obligé pour échanger des matières premières autour du globe.

Historiquement, le dollar s’est positionné comme bouclier contre les crises et ce phénomène semble se répéter une fois de plus cette année. Alors que le marché des actifs risqués comme le secteur technologique américain ou encore les crypto-actifs enregistrent un recul de près de 34 et 60% respectivement depuis le 1er janvier, le dollar lui s’est apprécié de plus de 15% sur la même période.

Dans une période d’incertitude économique et géopolitique, le dollar joue le rôle de réserve de valeur. En effet, alors que les économies européennes ou asiatiques font face à des problèmes systémiques ( guerre en Ukraine, crise de l’approvisionnement ou recul de l’immobilier chinois), le dollar attire la liquidité des investisseurs qui souhaitent protéger leur capital des aléas économiques.

En somme, même si les puissances émergentes des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) pourraient tenter de renverser l’ordre établi en proposant un nouvel étalon pour le commerce international, la position de leader économique, militaire et technologique des États-Unis leurs confère un pouvoir sur l’économie mondiale et une série d’outils pour faire prospérer leur monnaie comme une réserve de valeur de choix.

Investir dans les CFD comporte des risques de pertes de capital important. Pensez à n'investir que de l'argent que vous êtes prêt à perdre

Un dollar fort reste toutefois péjoratif pour une économie américaine mondialisée. En effet, avec une monnaie forte, le pouvoir d’achat des investisseurs internationaux se réduit. D’autre part, il est important de noter que les chiffres de l’inflation aux États-Unis début septembre s’élevaient à 8.2% sur un an, un niveau record depuis plus de 40 ans.

👉 Pour aller plus loin : Faut-il investir dans le dollar : Analyse fondamentale de l'or vert

L’Euro et la Livre sterling : l’Europe sous tensions sur le marché forex

Sur le vieux continent, les crises s’enchainent depuis mars 2020 ( Covid, approvisionnement, énergie) et renforcent les incertitudes des agents économiques quant au retour de la croissance à court terme.

Le feuilleton russo-ukrainien bat son plein en ce début de semaine alors que les Russes se sont embarqués dans des attaques de drones kamikazes sur la capitale du pays.

Retrait des capitaux étrangers, et durcissement de la politique monétaire de la banque centrale, les perspectives économiques restent baissières et l’état de santé de l’euro ou la livre sterling en subissent les conséquences.

Coté forex, l’euro est passé sous le seuil symbolique de 1€=1$ et s’échange à l’écriture de ces lignes à 0.97€ pour un dollar soit une baisse de plus de 15% sur les 9 derniers mois.

L’Empire britannique lui aussi connait un repli de sa monnaie nationale. La livre sterling a perdu près de 17% de sa valeur face au dollar sur 9 mois et s’échange aujourd’hui à 1£ =1.12$.

Les institutions financières de la zone Euro et du Royaume-Uni sont victimes à la fois du conflit entre la Russie et l’Ukraine qui ont fait fuite les capitaux étrangers, mais aussi des conséquences en matière d’énergie. L’Allemagne a annoncé une récession pour l’année 2023 la semaine passée. Selon les derniers prévisions du Fonds monétaire international, l’Italie pourrait suivre son partenaire économique alors que les taux de ses obligations d’État à 10 ans atteignent 4%.

Investir dans les CFD comporte des risques de pertes de capital important. Pensez à n'investir que de l'argent que vous êtes prêt à perdre

Enfin, si la finance européenne reste fragile à l’écriture de ces lignes, l’attractivité touristique et la capacité des visiteurs internationaux à dépenser sur le continent augmentent.

👉 Vous aimerez également : ETF Short CAC 40 : Gagnez quand les marchés baissent

Le Yuan et le Yen : L’Asie, fin d’une époque de grande croissance ?

De l’autre coté du globe, la situation économique du n°2 et n°3 mondiaux par PIB sont également en recul depuis le début de l’année. La Chine et le Japon qui représentent aujourd’hui la majeure partie des capitalisations asiatiques font office de thermomètre des marchés de l’Extreme-Orient.

Lors de son discours dimanche 16 octobre devant le parti communiste chinois, le Président Xi Jinping a rappelé que “ L’influence internationale, son attractivité et sa capacité à transformer le monde a significativement augmenté” rapporte Bloomberg. Cependant, dans les faits, la Chine connait de nombreuses difficultés qui ralentissent son développement économique.

Tout d’abord la politique zéro covid a profondément impacté l’économie du pays, ralentissant le commerce interne, mais aussi toute la chaine d’approvisionnement internationale où la Chine joue un rôle de fournisseur important. En 2021, la Chine est le premier pays exportateur au monde et comptabilise près de 3.36 trilliards de dollars de recettes provenant de ses exportations.

De plus, deux crises profondes touchent aujourd’hui l’empire du Milieu. La première concerne l’immobilier chinois, secteur porteur qui représente près d’un tiers du PIB chinois enregistre deux mois de recul consécutifs en juillet et août 2022. Si le gouvernement de Pékin a décidé de reculer l’annonce de ses résultats pour le troisième trimestre 2022 ce lundi 17 octobre, la situation du secteur immobilier reste fragile. Les risques de faillites du plus grand promoteur du pays Evergrande ont fait la une de la presse internationale à l’automne et pèsent sur la viabilité de nombreux secteurs connexes (construction, gestion, ameublement, assurances, etc).

Investir dans les CFD comporte des risques de pertes de capital important. Pensez à n'investir que de l'argent que vous êtes prêt à perdre

Enfin, les tensions géopolitiques entre la Chine et les États-Unis autour de Taiwan et plus particulièrement le durcissement des accords commerciaux liés au secteur technologique pèse sur l’économie du pays. Début octobre, le gouvernement Biden a décidé d’interdire la vente de puces électroniques utilisant un savoir-faire américain vers la Chine. Cette décision permettrait de ralentir la course du pays vers la souveraineté technologique.

👉 Vous aimerez également : Les ETF disponibles pour investir sur la croissance de la Chine

Depuis le début de l’année 2022 sur le marché forex, le Yuan Chinois a perdu près de 12% de sa valeur face au dollar et s’échange actuellement à 7.19 yuans pour un dollar ( versus 6.36, neufs mois auparavant).

Côté nippon, la situation économique ne semble pas inquiéter les autorités. “La mécanique infernale de l’inflation, qui voit prix et salaires s’envoler de concert, ne semble pas avoir de prise là-bas” rapporte le Journal le Monde la semaine passée. En effet, depuis maintenant près de 2 générations, le Japon s’efforce d’appliquer une politique monétaire du “quoi qu’il en coute” pour soutenir son économie.

Si l’inflation dans le pays ne devrait atteindre que 3% ( versus 10 et 8% en Europe et aux États-Unis), les politiques publiques continuent d’imprimer des Yen pour soutenir le développement de leurs entreprises.

La dette de l’État japonais s’élève à plus de 7,5 trilliards de dollars soit 2,5 fois son PIB en 2022. Malgré une dévaluation quasi constante de sa monnaie nationale depuis près de 40 ans, le pays dont l’activité économique se base principalement sur l’exportation de ses produits tient la troisième place du classement économique mondiale par capitalisation.

Une particularité reste à noter : la dette japonaise reste à 85% détenue par les citoyens du pays. Ainsi, le gouvernement s’appuie sur la solidité de l’épargne de ses contribuables pour continuer à emprunter. Si cette stratégie a montré ses forces dans une période économique de croissance, elle pourrait toutefois faillir si la demande pour les produits japonais venait à baisser à moyen terme.

L’avis de la rédaction sur le Forex international

En somme, le constat est plutôt simple : après une période économique inédite (crise sanitaire) qui a paralysé l’économie réelle, la quantité de monnaie en circulation a fait grimper l’inflation. Pour la contenir, les grandes institutions financières (FED, BCE) ont relevé leur taux d’intérêt. Ceci a eu pour effet de faire chuter les grands indices boursiers au profit de certaines valeurs refuges comme le dollar vers lequel les investisseurs se sont tournés.

D’autre part, le conflit russo-ukrainien a entrainé une fuite de capitaux depuis l’Europe. Cet évènement accompagné d’une hausse des prix de l’énergie fragilise la compétitivité de l’Euro (€) mais aussi de la Livre Sterling (£) sur la scène internationale.

Enfin, coté asiatique, la situation économique de la Chine reste opaque. Si le gouvernement communiste chinois semble confiant quant à leur capacité de surmonter les différents obstacles économiques et politiques auxquelles ils font face, le ralentissement du secteur immobilier et technologique chinois pèse sur la croissance du pays.

Finalement, le Japon reste quant à lui serein malgré une perte de plus de 20% de sa monnaie face au billet vert. Si le pays peut aujourd’hui compter sur des concitoyens prêts à travailler jusqu’à 80 ans ou sur une économie de l’export forte, son ratio dettes/fonds propres le place comme le pays le plus endetté du monde derrière le Venezuela.

En définitive, selon nous, sur le marché forex, le dollar reste comparativement l’actif le plus intéressant à détenir pour cette fin d’année 2022. Il est toutefois important de noter ce dernier atteint des niveaux record cette année. Une remontée des taux d’intérêt de la Réserve fédérale des États-Unis ou une hausse du prix du pétrole pourrait continuer de faire grimper son prix.

À l’inverse, un retour de la confiance sur les marchés financiers lié à une fin du conflit en Ukraine ou à un ralentissement des tensions entre la Chine et les Américains pourrait entrainer une baisse de ce dernier au profit d’actifs financiers plus risqués comme les actions.

Et vous qu'en pensez-vous ? Sur quelle valeur du marché Forex faut il investir en 2022 ? Faites-le nous savoir dans les commentaires !

Sources : Bloomberg, Le Monde

Les informations fournies dans cet article ont pour unique vocation d’être informatives. Sous aucun prétexte, elles ne peuvent être considérées comme des prestations de conseils en investissement financier ou des incitations à investir dans un quelconque produit financier. Investissons.fr a fait des recherches préalables sur les instruments et services financiers évoqués dans cet article, mais ne pourrait en aucun cas être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causée suite à l’utilisation de ces instruments ou services. Le lecteur est le seul responsable de l’exploitation de l’information fournie et doit impérativement faire ses propres recherches avant d’entreprendre toute action d’investissement.
96 posts

About author
Après avoir validé un Bachelor of Science HES-SO en hôtellerie et professions de l'accueil, Jules fait ses premiers pas dans l'investissement grâce aux cryptomonnaies et à la finance décentralisée. Passionné par les nouvelles technologies et l'innovation, il traite des sujets relatifs aux finances personnelles, aux crypto-monnaies, aux marchés financiers et à l'investissement en général
Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *