Comment fonctionnent les produits dérivés ? Options, Futures, on vous explique tout !

Alors que vous souhaitez investir en bourse, un large éventail d’instruments financiers sont à votre portée. Nous vous proposons de partir à la rencontre d’un produit complexe, mais important à connaître : le produit dérivé financier ou derivative product. Prenant la forme d’un contrat conclu entre deux parties, il se négocie aussi bien de gré à gré que sur les marchés réglementés.De nombreux types de produits dérivés sont disponibles, comme les warrants, les swaps, les options, les futures et les forwards. Nous nous attarderons sur les deux les plus traités : les options et les futures. Pour comprendre les produits dérivés et leur intérêt pour vous en tant qu'investisseur, nous vous expliquons les bases à garder en tête avant de vous lancer. Nous allons voir pourquoi et comment investir dans des contrats dérivés, sans oublier les risques liés. 
Comment fonctionne les produits dérivés ?
Les contrats dérivés
Les produits dérivés prennent la forme d’un contrat conclu entre deux parties

Qu’est-ce qu’un produit dérivé en finance ? 

Un produit dérivé est un instrument financier qui permet de fixer aujourd’hui les conditions d’une opération pour le futur. Il peut s’agir d’une prévision d’achat, de vente, de prêt ou d’emprunt. Il dépend de l’évolution de la valeur de son « sous-jacent » (action, obligation, devise, etc.) dans le temps

Le contrat s’établit entre deux parties : le vendeur et l’acheteur. Selon les conditions contractuelles, chacun dispose d’obligations envers l’autre partie. Le vendeur doit pouvoir garantir la livraison du produit à telle date et l’acheteur doit être solvable. Évidemment, un risque de défaut de contrepartie est plus ou moins présent en fonction de la nature du produit échangé.

Deux types de produits dérivés existent : les fermes et les conditionnels. Dans le cas du produit dérivé ferme, le contrat doit être exécuté, peu importe les conditions fixées au départ (c’est le cas des forwards, futures, swaps, etc.). Un produit dérivé conditionnel, quant à lui, permet de vous laisser libre d’utiliser ou non le produit négocié plus tôt (options ou warrants par exemple). Cela engendre des frais supplémentaires, mais sécurise votre opération, notamment si le sous-jacent fait preuve d’une certaine volatilité (successions rapides de hausses et de baisses du prix de l’actif).

Dans le cas des options, nous verrons plus bas qu’elles peuvent être européennes ou américaines, ce qui engendre un cadre de liberté d’action différent.

Pourquoi le marché des produits dérivés est-il intéressant en tant qu’investisseur ?

La couverture des risques financiers ou hedging

La raison la plus courante de se tourner vers un produit dérivé est de se couvrir contre les fluctuations de marché défavorables. Le principe du hedging s’apparente un peu à celui d’une assurance : il peut limiter la casse, mais pas l’éviter. L’idée est d’ouvrir plusieurs positions à différents moments afin de limiter les pertes grâce aux gains générés par une autre

Prenons un exemple : le marché du FOREX (des devises) est un casse-tête permanent pour les traders, car personne ne peut anticiper les fluctuations des indices. Adopter une couverture de risque vous sécurise en limitant votre exposition à la volatilité de ce marché.

Voyez plutôt : André habite en France et il doit recevoir 100 $ dans 3 mois. Craignant une baisse de la valeur du dollar d’ici là, il se tourne vers sa banque. Elle lui conseille de vendre à terme ses 100 $ dans les conditions suivantes : 1 $ = 0,88 €. Quoi qu’il arrive, dans 3 mois, André est sûr de recevoir 88 €. Il s’est protégé contre la baisse de la valeur de la devise. Cependant, si à l’échéance 1 $ = 0,90 €, il ne pourra pas profiter de cette hausse.

Généralement, cet outil de gestion du risque est utile dans le cadre d’une stratégie d’investissement à court et moyen terme. Si votre profil d’investisseur est plutôt  « conservateur », les variations des prix sur le court terme n’impacteront pas beaucoup votre portefeuille.

Continuer votre lecture : ETF : Pourquoi et comment investir ?

Spéculation financière grâce à l’effet de levier

En pratique, pour anticiper la variation du prix du sous-jacent dans votre ligne de mire, vous pouvez opter pour un produit dérivé. Vous êtes libre d’ouvrir une position sur un montant important, sans devoir engager vos fonds à l’instant T. Un gain très important est à votre portée, pour une mise initialement faible ; cela renvoie à l’effet de levier

Imaginons que vous disposiez de 10 000 euros que vous souhaitez investir à des fins spéculatives sur la hausse du CAC 40. Vous avez alors le choix : acheter des actions au comptant ou acquérir des options, ce qui vous permettrait d’obtenir la différence entre le cours de l’indice actuel et celui en cours dans 3 mois. La deuxième possibilité moyenne le versement direct d’une prime de 200 euros par option. Vous dépensez moins dans l’immédiat et vous augmentez considérablement vos chances de décupler votre investissement à terme. Pour résumer, avec une mise de départ identique, vous obtenez un potentiel de gain 15 fois supérieur en passant par le marché des produits dérivés.

La spéculation boursière est réservée aux investisseurs chevronnés ou très bien conseillés. Les pertes peuvent être tout aussi fortes et soudaines que les gains.

 

La gestion du risque
Apprendre à gérer son risque pour mieux gérer son capital

L’arbitrage en bourse

La dernière raison d’utiliser des instruments financiers dérivés en tant qu’investisseur est dans le cadre d’un arbitrage. Cette opération est possible grâce à la manipulation de CFD (contrats pour la différence), avec lesquels la prise de position est rapide.

Imaginons que vous détectiez une incohérence entre la valeur sur le marché d’un produit dérivé et celle de son sous-jacent. Une opportunité d’arbitrage s’offre alors à vous : vous pouvez acheter un produit sur un marché A et le revendre simultanément sur un marché B en tirant profit des écarts de valorisation de celui-ci. 

Mise en situation : Yves s’intéresse à l’action META (anciennement Facebook). Elle est cotée sur deux bourses : le Nasdaq à New York et la Bourse de Stuttgart. En regardant de plus près, il s’aperçoit que le prix de l’action est de 300 $ sur la première, alors qu’elle est de 230 € sur la seconde. Que va faire Yves ? En tenant compte du taux de change eurodollar (1 € = 1,14 $), un écart de 38,57 $ est visible entre les deux. Il va acheter 10 actions META sur la place de Stuttgart, pour les revendre instantanément sur le Nasdaq. Sans compter les frais d’opérations déductibles, c’est un bénéfice brut de 385,70 $ (plus de 14 % de sa mise de fonds) qu’il a réalisé en quelques clics.

74% des investisseurs particuliers perdent de l'argent lorsqu'ils négocient des CFD avec eToro. Demandez-vous si vous pouvez vous permettre de prendre un risque élevé de perdre votre argent. Vous ne perdrez jamais plus que le montant investi dans chaque position. D'autres frais s'appliquent. Pour plus d'informations, visitez etoro.com/trading/fees.

En utilisant ce type de manœuvre, les gains potentiels sont minimes, car les risques sont faibles. Pour que l’opération soit rentable, il faut que le gain en résultant se révèle supérieur aux coûts de celle-ci (frais de transfert et d’échange). Elle nécessite un « arbitre » afin que sa mise en place devienne systématique et puisse générer de plus forts gains.

Comment investir en bourse avec des instruments financiers dérivés ? 

Comme nous l’avons vu, investir en bourse avec des produits dérivés vous offre plusieurs possibilités. Peu importe celle qui vous intéresse, vous devez vous rapprocher d’un courtier en bourse afin de mettre en œuvre ces opérations. Notez cependant que chaque courtier aura une offre d’instruments dérivés différente à vous proposer. Renseignez-vous au préalable sur les produits financiers complexes disponibles, ainsi que sur les actifs sous-jacents qui vous intéressent (exemple : l’action Total, la devise Euro, l’indice du Nasdaq, etc.). 

Parmi les plateformes de courtage en ligne qui ont une offre étoffée en matière de produits dérivés, eToro est parfaite pour les débutants. Grâce à l’absence de frais minimum par ordre, vous pouvez commencer à investir avec de faibles montants.

D’autres brokers sont aussi intéressants, tels que : 

  • Capital.com (interface très intuitive et large gamme de produits) ;
  • Libertex (compte de démo gratuit et assistance technique par téléphone) ;
  • XTB (pour les traders passant des ordres de plusieurs milliers d’euros).

Comme pour tous les produits dérivés, vous réglez ultérieurement, à la date prévue dans le contrat. De ce fait, ces opérations sont relativement simples à mettre en place. 

74% des investisseurs particuliers perdent de l'argent lorsqu'ils négocient des CFD avec eToro. Demandez-vous si vous pouvez vous permettre de prendre un risque élevé de perdre votre argent. Vous ne perdrez jamais plus que le montant investi dans chaque position. D'autres frais s'appliquent. Pour plus d'informations, visitez etoro.com/trading/fees.

Dans l’idéal, ne misez jamais plus de 5 % de votre épargne dans ces produits.

‍ Retrouvez notre article dédié sur le sujet : Quelle plateforme choisir pour investir en Bourse ?

Options et futures : exemples de produits dérivés

Les options en bourse : mieux comprendre ces instruments financiers complexes

Qu’est-ce qu’une option ?

Les options sont des produits dérivés conditionnels. Ils se négocient sur le marché des options, en passant par un intermédiaire financier ou un courtier en ligne. Vous avez la liberté de vendre ou d’acheter des actifs au cours d’une période donnée et à un coût défini en amont. Quoi qu’il arrive, comme son nom l’indique, vous posez une option, donc vous n’êtes pas forcé d’exercer votre droit à l’issue du temps écoulé. En revanche, vous payez une prime en contrepartie de cette sécurité. Son prix varie en fonction de celui de l’actif sous-jacent choisi, selon l’offre et la demande, etc.

Deux types d’options existent, pour deux opérations différentes : 

  1. les options d’achat, appelées « call » ;
  2. les options de vente, désignées « put ».

Enfin, certaines options sont dites européennes ; avec elles, vous ne pouvez exercer votre droit qu’au terme de la durée de vie de l’option. Pour pouvoir l’exercer tout au long de la période engagée, on parle d’options américaines

Si vous n’utilisez pas votre option, la garantie de récupérer votre mise de départ (la prime) n’est pas certaine. Assurez-vous d’avoir bien cerné votre degré de sensibilité au risque, car ce sont des produits de spéculation à court terme.

Exemple de fonctionnement d’une option en bourse

Imaginons : Le prix de l’action LVMH est à 600 € au premier janvier, mais Tristan est persuadé que d’ici à la fin du mois de mars, sa valeur aura nettement augmenté. C’est décidé, il achète 10 options à un tarif de référence de 600 € par produit, pour une prime de 50 € par option. L’échéance est prévue le 31 mars. Il a choisi des options européennes, autrement dit, il ne pourra se manifester qu’à la fin de la période.

50 € (prime) x 10 (nombre d’options européennes) = 500 € : c’est le montant que paie Tristan le jour où il met en place son contrat.

Scénario A : Le 31 mars, le prix de l’action s’est envolée et correspond désormais à 890 €. Tristan est content, il a battu le marché et récupère des bénéfices : 2 900 – 500 = 2 400. Il récupère un profit de 2 400 € net.

Scénario B : Catastrophe, la valeur de l’action LVMH a chuté, elle vaut 490 € à l’échéance du contrat. Tristan est déçu, mais il savait à quoi s’attendre. Il exerce son droit de retrait et enregistre une perte correspondant à la prime d’appel versée 3 mois auparavant (500 €).

Zoom sur les futures ou contrats à terme : avantages et inconvénients de ces produits dérivés

Les futures sont des produits dérivés financiers fermes qui bloquent les conditions d’achat dans le futur, mais de manière obligatoire. Ils sont utiles si vous souhaitez opter pour une stratégie de hedging (couverture de risque) de votre portefeuille, car vous prévoyez que le cours de tel actif va augmenter dans les prochains mois. Que l’évolution du marché soit favorable ou défavorable, vous êtes contraint d’exécuter votre part du contrat à l’échéance de celui-ci. L’acheteur doit acquérir le sous-jacent au prix défini et le vendeur doit livrer l’actif

La négociation des futures se fait en continu sur Euronext, et leur cours se fixe en fonction du nombre d’acheteurs et de vendeurs. Au moment de la mise en place du contrat d’achat ou de vente avec l’autre partie, vous devez fournir un dépôt de garantie qui sert de caution en cas de défaillance de l’un d’entre vous. Si vous trouvez que votre anticipation tant à vous éloigner de la réalité, vous pouvez agir à tout moment en ouvrant une position inversée à la vôtre. 

En somme, opter pour un contrat à terme vous confère l’avantage d’être sûre d’obtenir dans x temps x actifs pour x prix. L’inconvénient le plus notable reste l’impossibilité de se désister en cas d’évolution du marché contraire à vos prévisions.

Comparatif entre les options et les contrats à terme

OptionsFutures ou contrats à terme
Produits dérivés conditionnelsProduits dérivés fermes
Sécurité qui se paye par une primePas de désistement possible
Pas de caution demandéeNécessitent un dépôt de garantie
Se négocient sur le marché des optionsNégociation en continu sur Euronext
Spéculation à court termeStratégie de hedging (couverture de risques)
Les produits dérivés sont des instruments financiers à manipuler avec précaution. Demandez conseil à votre banquier ou auprès de votre courtier en ligne.

Se tourner vers un produit complexe tel que le contrat dérivé est d’usage dans une optique d’investissement de court à moyen terme, voire de trading. Gardez votre lucidité quant à la possibilité proportionnelle de gain ou de perte, surtout avec de tels instruments financiers. Adapté à une bonne stratégie et avec sang-froid, choisir un produit dérivé vient parfaitement couvrir ou dynamiser votre portefeuille d’investissement.

Les informations fournies dans cet article ont pour unique vocation d’être informatives. Sous aucun prétexte, elles ne peuvent être considérées comme des prestations de conseils en investissement financier ou des incitations à investir dans un quelconque produit financier. Investissons.fr a fait des recherches préalables sur les instruments et services financiers évoqués dans cet article, mais ne pourrait en aucun cas être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causée suite à l’utilisation de ces instruments ou services. Le lecteur est le seul responsable de l’exploitation de l’information fournie et doit impérativement faire ses propres recherches avant d’entreprendre toute action d’investissement.

eToro est une plateforme multi-actifs qui propose à la fois d'investir dans des actions et des crypto-actifs, ainsi que de négocier des CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et s'accompagnent d'un risque élevé de perdre rapidement de l'argent en raison de l'effet de levier. 74 % des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous comprenez le fonctionnement des CFD et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Vous ne perdrez jamais plus que le montant investi dans chaque position.

Cette communication est destinée à des fins d'information et d'éducation uniquement et ne doit pas être considérée comme un conseil ou une recommandation d'investissement. Les performances passées ne sont pas une indication des résultats futurs.

Le Copy Trading ne constitue pas un conseil en investissement. L'investissement et la conservation des crypto-actifs sont proposés par eToro (Europe) Ltd en tant que prestataire de services d'actifs numériques, enregistré auprès de l'AMF. L'investissement dans les crypto-actifs est très volatil. Pas de protection des consommateurs. Une taxe sur les bénéfices peut s'appliquer.

eToro USA LLC ne propose pas de CFD et ne fait aucune déclaration et n'assume aucune responsabilité quant à l'exactitude ou l'exhaustivité du contenu de cette publication, qui a été préparée par notre partenaire en utilisant des informations publiques non spécifiques à une entité sur eToro.xx

Amélie

Amélie

Spécialisée dans la bourse, l'immobilier et les assurances, Amélie a commencé sa carrière de rédactrice en 2020. Elle connait la finance et l'investissement sur le bout des doigts et vous aide à vous y repérer.

Nos derniers articles