Porsche : Découvrez l’introduction en bourse à ne pas rater
Actualités

Porsche : Découvrez l’introduction en bourse à ne pas rater

5 Minutes de lecture

L’introduction de Porsche à la Bourse de Munich est prévu pour fin septembre. Cette levée de fonds pour l’un des concessionnaires les plus reconnus au monde est considéré comme l’introduction de la décennie en Europe. Quid pour les investisseurs particuliers ? Faut-il y participer malgré le contexte économique actuelle ?

IPO Porsche : L'essentiel a retenir

Pour les plus pressés d'entre vous, DEGIRO, courtier régulé par l'AMF et primé à plus de 86 reprises, vous propose de participer à l'introduction en Bourse de Porsche. L'action Porsche sera listée sous le numéro ISIN suivant :DE000PAG9113. Les informations présentés ci-dessous sont susceptibles de changer selon l'évolution de l'IPO.

  • Montant de la levée de fonds : 9.4 milliards d'euros
  • Inscriptions acceptées jusqu'au : Mardi 27 septembre 2022 15 :00 CET
  • Date prévue pour la fixation du prix : Mercredi 28 septembre 2022
  • Nombre final d'actions à attribuer : Mercredi 28 septembre 2022
  • Premier jour de négociation prévu : Jeudi 29 septembre 2022

Investir dans les CFD comporte des risques de pertes de capital important. Pensez à n'investir que de l'argent que vous êtes prêt à perdre

Porsche prépare son entrée sur les marchés financiers

9.4 milliards d’euros, c’est ce que souhaite lever le groupe Volkswagen AG auprès des investisseurs lors de son introduction en Bourse. Le concessionnaire allemand s’est fixé un objectif stratégique de 70 à 75 milliards de capitalisation à ses débuts pour ensuite se stabiliser à terme autour de 85 milliards d’euros.

Les derniers préparatifs de l’introduction en Bourse de Porsche sont presque terminés. Nous invitons nos investisseurs partenaires à se manifester” disait Le CFO de Volskwagen Arno Antliz au début du mois. Selon Bloomberg, le tour de table des institutionnels commencera le 20 septembre et l’introduction auprès de grand public le 29 septembre.

Des investisseurs institutionnels comme Qatar Investment Fund , le Fond souverain de Norvège ou ADQ ont déjà annoncé prendre part au capital de Porsche pour 3.7 milliards d’euros

Le constructeur automobile estime en 2022 qu’environ 300 000 véhicules seront vendus. Historiquement la marge opérée par le concessionnaire est comprise entre 17 et 18%, ce qui correspond à plus de 38 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Les analystes prévoient une valorisation boursière environ 10 fois supérieur au chiffre d’affaire avant impôt et amortissement. Comparativement à son compétiteur Italien Ferrari, introduit en Bourse en 2015, évalué 23 fois plus que la valeur de ses ventes, Porsche pourrait prendre sa place comme l’une des actions clés de l’industrie automobile. Si l’entreprise atteint une valorisation d’environ 75 milliards sa capitalisation serait presque égale à celle du groupe Volkswagen tout entier, comprenant Audi, Skoda et les marques BMW estimé à 88 milliards d’euros.

Investir dans les CFD comporte des risques de pertes de capital important. Pensez à n'investir que de l'argent que vous êtes prêt à perdre

La Famille Porsche aux commandes

Cette introduction en Bourse du géant de l’automobile allemand permettra aux investisseurs particuliers et institutionnels d’acquérir des parts de l’une des marques les plus reconnues de l’industrie, mais surtout de réorganiser le pouvoir décisionnel de l’entreprise.

En effet, après la crise des subprimes en 2008, les propriétaires de la marque Porsche sont contraints de vendre l’entreprise. Cette dernière est alors cédée au groupe automobile Volkswagen AG en échange de parts avec un droit de vote au sein du conseil de direction.

Suite à cette cession, la famille Porsche crée une société ou holding appelé Porsche Automobil Holding SE qui détient aujourd’hui une majorité (53%) des actions avec droits de vote du groupe Volkswagen. D’autres acteurs comme les fonds d’investissement Qatar holding, Blackrock ou Vanguard détiennent respectivement 17, 4 et 3% du capital social de l’entreprise.

Cette organisation est donc vouée à se transformer. Après l’introduction en Bourse de Porsche, les parts de Porsche seront donc divisées ainsi :

  • 75% des parts avec un pouvoir de vote iront au groupe Volkswagen.
  • 25% iront à la holding de la famille Porsche avec droits de vote.
  • 25% seront disponibles auprès du grand public sans droits de vote.

Cette introduction est un choix stratégique pour la famille Porsche qui se verra versé 25% du capital social avec un droit de vote tout en conservant ses parts majoritaires au sein de Volkswagen AG. Ils devront toutefois payer leurs parts avec un supplément ou “premium” en anglais de 7.5% et un dividende est prévu pour les investisseurs dès le premier trimestre 2023.

Investir dans l’IPO : Opportunité ou Désillusion ?

Dans le contexte économique actuelle, participer à l’IPO Porsche est un pari risqué pour les investisseurs particuliers. En effet, plusieurs signaux sont au rouge tant sur le plan macro-économique que pour l’industrie automobile.

On peut notamment citer, la remontée des taux d’intérêt de la banque centrale européenne pour contrer l’inflation mais également la crise d’énergie liée au gaz russe ou le conflit en Ukraine qui sont des facteurs négatifs pour le développement de l’économie et la croissance des marchés financiers européens.

Pour rappel, le cours des principaux indices connait aujourd’hui des retracements importants. Le S&P 500 aux États-Unis ou le CAC 40 en France ont enregistré des baisses de 20 et 15% respectivement depuis le début de l’année 2022, tandis que certaines valeurs technologiques ou crypto font face à des reculs compris entre 50 et 70%.

D’autre part, l’industrie automobile reste un secteur en profonde transformation. Si la voiture reste l’un des moyens privilégiés pour se déplacer dans le monde, nos habitudes autour de ce moyen de transport sont vouées à profondément changer.

Les politiques estiment la fin du moteur thermique à horizon 2035 en Europe afin de limiter l’empreinte carbone de l’industrie et la course aux moteurs électriques initié par Tesla est en marche.

Cette transition vers de nouveaux moteurs et l’émergence de voitures plus “intelligentes” implique aussi de la fabrication de moteurs plus couteux technologiquement avec l’intégration de puces ou microprocesseurs dérivés de semiconducteurs.

👉 Sur le même sujet : Investir dans les semi-conducteurs

En définitive, l’introduction en Bourse de Porsche reste selon nous une affaire à suivre de près. Si le cours de l’action peut chuter après son introduction, Porsche reste une icône du monde automobile, tant pour les investisseurs que pour les passionnés de l’industrie. En ce sens, il est très peu probable que l’entreprise disparaisse prochainement. À titre de comparaison, malgré une phase de baisse après son IPO en 2015, les investisseurs de la première heure de Ferrari enregistrent une plus value de 200% à l’écriture de ces lignes.

Investir dans les CFD comporte des risques de pertes de capital important. Pensez à n'investir que de l'argent que vous êtes prêt à perdre

Les informations fournies dans cet article ont pour unique vocation d’être informatives. Sous aucun prétexte, elles ne peuvent être considérées comme des prestations de conseils en investissement financier ou des incitations à investir dans un quelconque produit financier. Investissons.fr a fait des recherches préalables sur les instruments et services financiers évoqués dans cet article, mais ne pourrait en aucun cas être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causée suite à l’utilisation de ces instruments ou services. Le lecteur est le seul responsable de l’exploitation de l’information fournie et doit impérativement faire ses propres recherches avant d’entreprendre toute action d’investissement.
97 posts

About author
Après avoir validé un Bachelor of Science HES-SO en hôtellerie et professions de l'accueil, Jules fait ses premiers pas dans l'investissement grâce aux cryptomonnaies et à la finance décentralisée. Passionné par les nouvelles technologies et l'innovation, il traite des sujets relatifs aux finances personnelles, aux crypto-monnaies, aux marchés financiers et à l'investissement en général
Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *