PEA VS Assurance-Vie : Le comparatif complet

Vaut-il mieux ouvrir un PEA ou une assurance-vie afin de faire fructifier votre épargne et préparer au mieux votre retraite ? Découvrez les différences majeures entre ces deux offres en 2024 et laquelle sera la plus adaptée à votre profil.
Bannière PEA VS assurance-vie

Que choisir entre le PEA ou l’Assurance-vie ?

Le PEA est une enveloppe particulièrement intéressante pour les investisseurs à la recherche de performances (4-7% par an) en privilégiant des actifs plus risqués comme des actions ou des ETF avec un objectif de gains à long terme.

Dans le cas d’une assurance-vie, elle conviendra parfaitement aux personnes à la recherche de sécurité (fonds euros) et qui souhaitent transmettre leur patrimoine facilement.

PEA & Assurance-vie : Les avantages et inconvénients

Le Plan Épargne en Actions et l’assurance-vie possèdent tous les deux des avantages et des inconvénients comme la limite de versement ou encore le temps de détention pour bénéficier d’une réduction d’impôts.

Voici un résumé des points forts et négatifs des deux enveloppes :

AvantagesInconvénients
PEAAvantage fiscal

Simple d’utilisation

Choix important d’actifs

Avantage fiscal après 5 ans

Plafond de versement

Un PEA par personne

Assurance-vieAvantage fiscal

Pas de limite par personne

Pas de plafond de versement

Avantage fiscal après 8 ans

Frais annuels sur votre contrat

Les avantages et inconvénients du PEA

Le PEA offre de nombreux atouts qui pourront attirer les investisseurs, principalement sa fiscalité qui vous permettra de ne payer que les prélèvements sociaux (17.2%) après 5 ans de détention sur les gains et dividendes réalisés. À savoir que cet impôt sera le minimum en France et qu’il sera presque impossible d’y échapper.

Il est également apprécié pour sa facilité d’utilisation et sa large gamme de produits financiers disponibles (actions, ETF, Fonds commun de placement…)

Attention, car ce dernier ne correspondra pas aux investisseurs court terme, tout retrait avant 5 ans de détention cassera le PEA et ne vous fera pas bénéficier d’avantages fiscaux. Il ne faut pas oublier le plafond de versement qui sera de 150 000€, sans pouvoir ouvrir plus d’un seul compte par personne.

L’une des dernières limites du PEA sera le choix des actions éligibles, car uniquement celles de l’Union européenne seront disponibles, même si les ETF peuvent contourner cette règle.

Les avantages et inconvénients de l’assurance-vie

L’assurance-vie à certaines similitudes avec le PEA, comme l’avantage fiscal qui arrivera après 8 ans de détention et qui vous permettra de ne pas payer l’impôt sur le revenu sur les gains perçus.

Il faut également savoir qu’il est possible de bénéficier d’une exonération de 152 500€ par bénéficiaire lors d’une transmission sur les droits de succession.

Pour les personnes les moins expérimentées avec le monde l’investissement, il sera possible pour vous d’opter vers une gestion pilotée afin de ne pas devoir vous occuper de cette dernière.

À l’instar du Plan Épargne en Actions, il n’y aura pas de limite de versement tout en pouvant ouvrir plusieurs contrats d’assurance-vie pour une même personne.

Par contre, certains inconvénients existent, comme la durée de 8 ans de détention avant de bénéficier des réductions d’impôts ou encore les frais annuels qui seront à payer suivant votre contrat.

Quelles sont les différences de fiscalité ?

Ces deux offres sont très attractives pour leur fiscalité à long terme avantageuse, car vous allez pouvoir bénéficier d’un abattement fiscal sur vos plus-values.

L’imposition du PEA

Il faut savoir qu’au sein du PEA vous ne serez pas taxé tant que les gains et les dividendes restent sur le PEA et/ou sont réinvestis. L’imposition n’intervient que lorsque vous souhaitez retirer l’argent de votre compte.

Voici un résumé de la fiscalité du PEA :

Temps de détentionPEA
Avant 5 ans30%
Après 5 ans17.2%

La fiscalité du Plan Épargne en Actions est relativement simple, avant 5 ans de détention, tout retrait déclenchera la fermeture de votre compte (sauf en cas de licenciement ou de création d’une entreprise par exemple) avec une imposition de 30% sur vos gains.

Une fois les 5 ans de détention passés, il sera possible de faire un retrait partiel sans entraîner la clôture de votre PEA avec une imposition sur vos gains de 17.2% (prélèvements sociaux).

Attention, les actions étrangères (à la France) qui versent des dividendes, effectuent un prélèvement à la source qui ne sera pas déductible de vos impôts, tout en ajoutant à cela les prélèvements sociaux si vous souhaitez retirer votre dividende.

Comme vous pouvez le voir, certains pays peuvent taxer vos dividendes jusqu’à 30%.

retenue à la soucre dividende pea

block aim icon Exemple

Vous recevez 100€ de dividendes d’une entreprise belge, 30€ seront prélevés à la source, vous ne recevrez que 70€ sur votre PEA et si vous les retirez, vous devrez payer 17.2% sur les 100€ soit 17.2€. Vous aurez à la fin un dividende net de 52.8€.

La fiscalité de l’assurance-vie

Tout comme le PEA, tant que l’argent reste sur votre assurance-vie, vous ne devez pas payer d’impôts sur vos gains.

L’imposition des gains avant le 27 septembre 2017

Pour tous les versements effectués avant le 27 septembre 2017, vos intérêts seront imposés au prélèvement forfaitaire obligatoire ou au barème progressif.

Durée d’investissement des versementsImposition
Moins de 4 ans52.2% (ou au barème progressif)
Entre 4 et 8 ans32.2% (ou au barème progressif)
Plus de 8 ans24.7% (ou au barème progressif)

L’imposition des gains après le 27 septembre 2017

Si au contraire, vous avez effectué des versements après le 27 septembre 2017, alors vos plus-values seront soumises au prélèvement forfaitaire avec un taux qui varie en fonction de la durée de détention et du montant que vous avez versé.

Il est également possible d’être imposé au barème progressif lors de votre déclaration de revenus.

Durée d’investissement des versementsImposition
Moins de 8 ans30% (Flat Tax) ou au barème progressif
Plus de 8 ans (prime inférieure à 150 000€)24.7% (ou au barème progressif)
Plus de 8 ans (prime supérieure à 150 000€)30% (Flat Tax)
block aim icon Bon à savoir

Après la huitième année, vous bénéficiez d’un abattement annuel de 4600 € pour personne seule ou 9200€ pour un couple marié ou pacsé.

Pour aller plus loin, découvrez la fiscalité de l’assurance-vie !

Quels sont les produits financiers disponibles ?

Vous voulez investir dans des actions individuelles ou plutôt dans un fonds euro, alors attention, car votre stratégie ne pourra pas être compatible à ces deux enveloppes.

Dans quoi investir au sein d’un PEA ?

L’une des raisons principales d’investir sur un Plan Épargne en Actions sera de vous exposer facilement au marché boursier des actions européennes ou des ETF.

Voici les différents instruments financiers disponibles en PEA :

  • Les actions d’entreprises européennes (Total Energies, Air Liquide, LVMH)
  • Les ETF éligibles au PEA
  • Les actions de société d’investissement à capital variable (SICAV)
  • La souscription de titres financiers émis par des fonds communs de placement
  • Les parts/actions d’organisme de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) européens
  • Les parts/actions de placements collectifs
  • Les parts de sociétés à responsabilité limitée
  • La souscription de titres financiers émis par des sociétés d’investissement
  • Les parts de fonds commun de placement (FCP)

Attention, car dans une logique d’investissement en Europe, les fonds doivent comporter au moins 75 % d’actions européennes.

Que peut-on acheter dans une assurance-vie ?

Vous souhaitez investir comme en PEA sur des ETF ou alors vous diriger vers un investissement plus sécurisé comme le fonds euro ? Tous les deux sont disponibles dans une assurance-vie.

Voici les actifs disponibles dans une assurance-vie :

  • Les fonds euros
  • Les Unités de Compte (UC)
  • Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI)
  • Les Organismes de Placement Collectif Immobilier (OPCI)

Les unités de compte comprennent notamment les fonds d’actions, d’obligations ou autres.

En définitive, le PEA sera très intéressant pour des investisseurs long terme notamment sur une stratégie boursière avec des actions et des ETF, alors que l’assurance-vie sera principalement pour faire fructifier son épargne jusqu’à sa retraite, voire son décès afin d’optimiser sa transmission.

Maxime Montulet

Maxime Montulet

Maxime a découvert le monde de la finance et des investissements très jeune avant de se lancer dès l'âge de ses 18 ans. Sa passion pour les actifs financiers et les nouvelles opportunités lui offre une bonne vision de l’économie actuelle ainsi que des tendances émergentes.

Nos derniers articles