Action TotalEnergies : pourquoi s’y intéresser ?

L’année 2021 est  à marquer d’une pierre blanche pour TotalEnergies. Outre des résultats en forte croissance par rapport à l’année précédente, 2021 aura constitué le point de départ de la mise en place d’une véritable stratégie de transition énergétique, plutôt bien accueillie par les marchés.Néanmoins, le coût de cette politique, conjugué à la volonté de certains actionnaires de « décarbonner » leurs portefeuilles, ne risquent-ils pas de pénaliser le titre ? Le géant Français des hydrocarbures est-il en mesure de mener à bien cette transition, tout en maintenant son attractivité pour les investisseurs ? Pourquoi s’intéresser à l’action TotalEnergies ? Quelques éléments de réponse dans la suite de cet article.
Total Energies : pourquoi s'y intéresser ?

L’essentiel sur TotalEnergies:

  • 6ème groupe pétrolier mondial
  • 108 000 collaborateurs dans 130 pays ‍♂️
  • 16 milliards de $ de bénéfice 206 milliards de Chiffre d’Affaires 
  • 2,87 Mbep (barils équivalent pétrole) de production énergétique ⛽️
  • 2ème producteur de gaz privé dans le monde 
  • Investissement de 7 milliards de $ par an dans les énergies renouvelables et le gaz
  • Objectif de production d’énergies renouvelables : 100 gigawatts en 2030 (contre 7 GW en 2020)
  • 3ème capitalisation boursière du CAC 40
  • Éligible au PEA via Fortuneo

Comment investir dans l’action TotalEnergies ?

Le géant pétrolier étant domicilié en France et listé à la Bourse de EuroNext Paris il est possible de l’intégrer :

  • Dans un Plan Épargne Action (PEA) via un courtier comme Fortuneo
  • Dans une Assurance-Vie (AV) en Unités de compte via un courtier comme Linxea Avenir
  • Dans un compte-titres ordinaire (CTO) via un courtier comme eToro ou DEGIRO

⚠️ L’investissement sur les marchés financiers présente également un risque de perte (et notamment un risque de pertes en capital important).

block aim icon
Le conseil de la rédaction
Pour les investisseurs long terme, l’intégration de cet actif à un PEA ou à un contrat d’assurance-vie vous est selon nous la meilleure option pour s’exposer à TotalEnergies tout en bénéficiant d’avantages fiscaux. Pour les investisseurs court-terme, l’intégration à un compte-titres sera la solution la moins couteuse.

Le « nouveau » TotalEnergies tiendra-t-il ses promesses pour les actionnaires ?

Présentation et chiffres-clés du géant des hydrocarbures Français 

nouveau-Logo-TotalEnergies-2021
Le nouveau logo de Total Energies – Source Total Energies

Présent au sein de 130 pays et employant près de 108 000 collaborateurs à travers le monde, le groupe TotalEnergies (anciennement Compagnie française des Pétroles fondée en 1924) se définit comme une compagnie de production et de fourniture d’énergies multiples : pétrole brut et biocarburants, gaz naturel et gaz verts, énergies renouvelables et électricité. Il occupe la 6ème place sur le podium des plus grandes sociétés pétrolières mondiales. Avec 206 milliards de $ de chiffre d’affaires en 2021, il arrive juste derrière ses principaux concurrents :  Saoudi Aramco (Arabie Saoudite), Exxon Mobile (USA), Chevron (USA), Reliance Industries (Inde) et Royal Dutch Shell (Pays-Bas).

Sa production atteint 2,87 Mbep (barils équivalent pétrole) par jour de production, se répartissant en : 

  • 1,29 million de barils de pétrole produits par jour avec un coût de  production très bas (5 $ le baril)
  • 1,58 million de BEP / jour de gaz (dont GNL, Gaz Naturel Liquéfié et Condensats).

C’est, en outre, le 2ème producteur de gaz privé dans le monde. 

Un nouveau nom pour incarner une stratégie de transition énergétique ambitieuse

Les bureaux de Total Energies à la Défense Paris - Source Total Energies
Les bureaux de Total Energies à la Défense Paris – Source Total Energies

Confronté, comme ses concurrents, aux défis du réchauffement climatique et afin de réduire sa dépendance à l’or noir, le groupe TotalEnergies s’est lancé dans une stratégie claire et offensive de diversification vers :

  • l’électricité 
  • le solaire (dont il est déjà n°2 mondial du secteur grâce à sa filiale Sunpower),
  • l’éolien (surtout en mer), 
  • l’hydrogène, la biomasse et le captage de CO2,

tout en renforçant sa position dans le gaz. 

L’entreprise se transforme ainsi en un véritable groupe multi-énergies (d’où son changement de nom). En avance sur ses concurrents,TotalEnergies a investi, en 2021, 3,5 milliards de $ (soit 25 % du total de ses investissements) dans les énergies renouvelables et le même montant dans le développement du Gaz Naturel Liquéfié (GNL). 

Il a d’ores et déjà bâti 35 gigawatts de projets renouvelables à horizon 2025 (contre 10 GW pour 2021). Il vise l’objectif de 100 GW en 2030, ce qui le propulserait parmi les 5 plus grands producteurs d’énergies renouvelables du monde. À cet horizon, ses ventes devraient être composées à 30% de produits pétroliers, à 50% de gaz, à 15% d’électricité et à 5% de biomasse et hydrogène.

Sur le même sujet : L’éolien à le vent en poupe

Des indicateurs financiers au vert pour TotalEnergies

nouveau-Logo-TotalEnergies-20212021
Bénéfice net 16 milliards de $
Cash Flow net 15,8 milliards de $
Taux d’endettement 15,3 %
Capitaux propres 115 milliards de $
Rachat d’actions1,5 milliards de $
PER 2022 estimé3.85

Tableau récapitulatif des informations financières du groupe Total Energies – Source TotalEnergies

3ème capitalisation boursière du CAC 40, TotalEnergies a réalisé, pour l’exercice 2021, un bénéfice record de 16 milliards de $. Ce résultat spectaculaire est lié, en partie, à l’envolée des cours mondiaux du baril de pétrole mais il est aussi le fruit d’une gestion très rigoureuse de l’entreprise. 

En conséquence, TotalEnergies a enregistré un cash-flow net de 15,8 milliards de $ sur l’année, ce qui lui permet de poursuivre la réduction de sa dette nette. Son taux d’endettement s’établit à 15,3% à fin 2021 contre 21,7% à fin 2020. Le groupe a également réalisé des rachats d’actions à hauteur de 1,5 milliard de $, conformément à l’objectif annoncé de consacrer 40 % des ressources supplémentaires générées par un baril au-delà de 60 $, à des rachats d’actions.

Les capitaux propres de TotalEnergies ont progressé régulièrement entre 2012 et 2021 (passant de 72,5 milliards à 115 milliards de $), à l’exception de 2020, où ils avaient connu un repli à 106 milliards de $.

Faut-il investir dans TotalEnergies ?

 

Le cours de l’action Total à la bourse de New York – Trading View

Historiques de performances au 12 juillet 20221 an 3 ans 5 ans 10 ans
Action TotalEnergies (FR0000120271 TTE)28,5%1.54%21.27%46.61%

Les performances passées de l’Action TotalEnergies

Les signaux positifs : 

  • qualités intrinsèques du groupe : marque de renommée mondiale, bonne répartition géographique, activités diversifiées, positionnement de leader ;
  • transition énergétique anticipée et bien amorcée ;
  • valorisation boursière attractive par rapport au bilan consolidé ;
  • maintien du dividende en 2021 malgré la perte réalisée en 2020, générant une rentabilité de 5 % par action. (Pour l’année fiscale 2022, TotalEnergies prévoit une augmentation de dividende de +5%).
Dividendes/action Sources TotalEnergies

Perspectives 2022 les signaux à surveiller :

  • contestation de la politique du groupe par certaines ONG de l’environnement (Greenpeace, Les Amis de la terre etc.), qui souhaiteraient un virage à 180° concernant la transition énergétique. Mutation quasi-impossible à réaliser puisque la production fossile alimente encore 80 % des besoins énergétiques mondiaux ;
  • dépendance de ses résultats vis à vis : des réglementations de plus en plus strictes mises en place concernant l’écologie. Les performances de l’entreprise sont également fortement liées aux évènements géopolitiques faisant varier le prix de l’énergie (le niveau du prix du pétrole influe directement sur le chiffre d’affaires de la compagnie) ; 
  • concurrence importante de la part des autres majors pétrolières.

L’avis de la rédaction sur l’Action TotalEnergies

L'avis de la rédaction sur total energies

En synthèse, le secteur de l’énergie, même pétrolière, devrait encore avoir de beaux jours devant lui. Acheter l’action TotalEnergies peut constituer un bon moyen de générer un rendement régulier, tout en misant sur un gain en capital à plus long terme

Les activités de TotalEnergies en Russie, qui comprennent plusieurs participations dans des usines de GNL et représentent 3 à 5 % de ses revenus, ne semblent pas être, à ce jour, trop touchées par la situation en Ukraine. Son PDG, Patrick Pouyanné, a indiqué, le 2 mars 2022, qu’il respecterait les sanctions prononcées à l’encontre de la Russie, quelles qu’en soient les conséquences sur la gestion de ses actifs dans ce pays. Aucun nouveau projet n’y sera développé. 

Outre l’impact dramatique sur la population ukrainienne, le conflit en Ukraine risque fort de provoquer une volatilité spectaculaire du coût de l’énergie dont le groupe français pourrait mécaniquement bénéficier.

Foire aux questions (FAQ)

L'entrepriseTotalEnergies reverse t'elle des dividendes ?

Oui ! Considéré comme un value stock (voir exemple de value stocks) ou action de valeur l’entreprise TotalEnergies reverse chaque année des dividendes à ses actionnaires. Le dernier versement date du 21 Juin 2022 et s’élèvait à 0.66€ par action.

 

TotalEnergies agit elle pour lutter contre la guerre en Ukraine ? Si oui, comment ?

Dans leur dernier communiqué datant du 6 juillet 2022, TotalEnergies annonçait avoir renoncé à une partie des bénéfices perçus d’un gisement de pétrole Russe. Selon Ouest France le groupe pétrolier français à céder sa participation de 20% dans le gisement de Khariaga, dans l’Arctique russe, à la société russe Zaroubejneft. Une décision qui va dans le sens des communications de Patrick Pouyanné en Mars 2022.
Les informations fournies dans cet article ont pour unique vocation d’être informatives. Sous aucun prétexte, elles ne peuvent être considérées comme des prestations de conseils en investissement financier ou des incitations à investir dans un quelconque produit financier. Investissons.fr a fait des recherches préalables sur les instruments et services financiers évoqués dans cet article, mais ne pourrait en aucun cas être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causée suite à l’utilisation de ces instruments ou services. Le lecteur est le seul responsable de l’exploitation de l’information fournie et doit impérativement faire ses propres recherches avant d’entreprendre toute action d’investissement.

eToro est une plateforme multi-actifs qui propose à la fois d'investir dans des actions et des crypto-actifs, ainsi que de négocier des CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et s'accompagnent d'un risque élevé de perdre rapidement de l'argent en raison de l'effet de levier. 74 % des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous comprenez le fonctionnement des CFD et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Vous ne perdrez jamais plus que le montant investi dans chaque position.

Les performances passées ne sont pas une indication des résultats futurs. L'historique de trading présenté est inférieur à 5 années complètes et peut ne pas suffire comme base de décision d'investissement.

Copy Trading ne constitue pas un conseil en investissement. La valeur de vos investissements peut augmenter ou diminuer. Votre capital est à risque.

L'investissement et la conservation des crypto-actifs sont proposés par eToro (Europe) Ltd en tant que prestataire de services d'actifs numériques, enregistré auprès de l'AMF. L'investissement dans les crypto-actifs est très volatil. Pas de protection des consommateurs. Une taxe sur les bénéfices peut s'appliquer.

eToro USA LLC ne propose pas de CFD et ne fait aucune déclaration et n'assume aucune responsabilité quant à l'exactitude ou l'exhaustivité du contenu de cette publication, qui a été préparée par notre partenaire en utilisant des informations publiques non spécifiques à une entité sur eToro.

Sylvie

Sylvie

Sylvie a travaillé pendant plus de 10 ans dans le secteur bancaire. Forte de son expérience elle vous propose des articles sur les finances personnelles, les marchés financiers et l'immobilier avec une approche pragmatique et pédagogique.

Nos derniers articles