3ème et dernière hausse des taux de la FED : ce que vous devez savoir
Actualités

3ème et dernière hausse des taux de la FED : ce que vous devez savoir

4 Minutes de lecture

Jérôme Powell devrait se présenter devant les journalistes après la réunion exceptionnelle de la Banque centrale américaine ce mercredi 21 septembre pour présenter ses prévisions et son analyse sur la situation économique du pays et des mesures prises par FED. Les analyses s’accordent à dire qu’une hausse du taux d’intérêt directeur est inévitable. La problématique est plus centrée sur les conditions d’exécution de la FED. On vous explique.

Une situation inédite depuis 2007

Le taux d’intérêt des obligations américaines a 10 ans a dépassé 3.489%, record depuis 2011 alors que celui des obligations à 2 ans converge vers 4%, niveau clé avant la crise des sub primes en 2007. Cette croissance du marché obligataire américain traduit d’un climat d’anxiogène sur les marchés financiers face aux annonces de remontée des taux de la banque centrale américaine.

Et pour cause, alors que Wall Street a connu sa pire performance depuis deux ans la semaine passée, les perspectives de relance économique sont encore incertaines aux États-Unis comme ailleurs.

La FED devrait dès demain augmenter pour la troisième (et dernière ?) fois ses taux de 75 points de base ou 0.75%. Pour rappel, les deux objectifs clés de la banque centrale sont de soutenir la croissance et de contenir l’inflation. Celle-ci passe par un ajustement de ses taux d’intérêts pour inciter ou limiter l’accès au financement par le crédit.

En 2022, le marché Actions ou Equity a enregistré des baisses importantes suite aux restrictions imposées par la FED pour combattre l’inflation. Le Dow Jones et le S&P500, indices de référence aux États-Unis, enregistrent des baisses respectives de 15 et 18% sur les 8 derniers mois.

👉 Sur le même sujet : Inflation et décrochage sur les marchés : Que s’est-il passé ?

Cette baisse peut également s’expliquer par la hausse de rentabilité des obligations à 2 et 10 ans. En effet comme le rapporte le Wall Street Journal, seulement 16% des actions du S&P500 ont un rendement supérieur au taux d’intérêt des obligations à 2 ans et seulement 20% ont un rendement supérieur à celui des obligations à 10 ans.

Les investisseurs se questionnent donc sur la pertinence d’investir sur ce marché tandis qu’un investissement moins risqué leur permet une rentabilité croissante et garantie.

Le discours de Jérôme Powell : clé des marchés financiers

Si la remontée des taux d’intérêt directeurs est inévitable, son effet sur le marché reste lui encore incertain. La prise de parole de Jérome Powell permettra de préciser la direction des marchés financiers. Lors de la dernière réunion de la FED, l’annonce du président avait marqué les esprits.

Ce dernier expliquait que : “ la banque centrale continuera d’augmenter ses taux tant que l’inflation ne sera pas contrôlée, et ce, malgré un éventuel ralentissement de l’économie (aux États-Unis)”

Pour cette nouvelle échéance, les journalistes financiers américains tenteront d’obtenir des réponses à deux questions phares :

  • Jusqu’à quand la FED continuera t’elle d’augmenter ses taux ?
  • Quel est le plafond à atteindre pour endiguer cette inflation de 8.3% aux États-Unis ?

Fin décembre 2021, la FED prévoyait 3 hausses de taux d’intérêt pour l’année en cours. Cette réunion du conseil de direction de la banque centrale marquera donc un tournant dans la politique monétaire américaine. En effet, si J.Powell annonce une montée du taux supplémentaire avant la fin de l’année, cette dernière pourrait avoir un effet négatif sur le cours des indices américains et indirectement sur la santé des marchés financiers en général.

Comme le présente Ray Dalio, CEO de BridgeWater dans son dernier communiqué, un taux d’inflation réduit à 5% à moyen terme entrainerait un taux d’intérêt compris entre 4.5 et 6%. Si le taux d’obligations américain à 2 et 10 ans se rapproche progressivement de ce niveau, cette situation se solderait par un recul du marché actions.

Investir dans les CFD comporte des risques de pertes de capital important. Pensez à n'investir que de l'argent que vous êtes prêt à perdre

À l’inverse, un message positif concernant la gestion de l’inflation aux États-Unis pourrait redonner du souffle au marché action . JPMorgan expliquait encore hier que la semaine passée avait marqué le potentiel point bas du S&P 500. Les analystes de la banque d’investissement américaine concluaient qu’une “baisse (des marchés) depuis les niveaux actuels serait marginale.”

Après deux clôtures mensuelles autour de 3780 points, le S&P 500 se trouve sur des niveaux de prix comparables à ceux de janvier 2021.

Côté matières premières, le prix du baril de pétrole s’échange à 92$ le baril après une réduction de l’offre proposée la semaine dernières par les états membres de l’OPEC

Enfin le cours du Bitcoin, drapeau du secteur des crypto-actifs oscille autour des 20 000 dollars l’unité. Après la mise à jour la plus importante du réseau Ethereum, la deuxième capitalisation du marché s’échange à 1300 $ par jeton.

Sommes nous à l’aube d’une véritable récession pour la 1ère puissance économique mondiale ? Faut-il s’attendre à une chute violente des valeurs phares américaines après le discours de Jérome Powell ou à un rebond après une année globalement baissière pour l’ensemble des actifs financiers ? Affaire à suivre.

Les informations fournies dans cet article ont pour unique vocation d’être informatives. Sous aucun prétexte, elles ne peuvent être considérées comme des prestations de conseils en investissement financier ou des incitations à investir dans un quelconque produit financier. Investissons.fr a fait des recherches préalables sur les instruments et services financiers évoqués dans cet article, mais ne pourrait en aucun cas être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causée suite à l’utilisation de ces instruments ou services. Le lecteur est le seul responsable de l’exploitation de l’information fournie et doit impérativement faire ses propres recherches avant d’entreprendre toute action d’investissement.
96 posts

About author
Après avoir validé un Bachelor of Science HES-SO en hôtellerie et professions de l'accueil, Jules fait ses premiers pas dans l'investissement grâce aux cryptomonnaies et à la finance décentralisée. Passionné par les nouvelles technologies et l'innovation, il traite des sujets relatifs aux finances personnelles, aux crypto-monnaies, aux marchés financiers et à l'investissement en général
Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *