Pourquoi et comment investir dans un fonds d’investissement ?

Les fonds d’investissement sont des organismes de placement collectif permettant de déléguer la gestion et le suivi de son portefeuille. La diversité des fonds et les nombreux avantages qu’ils offrent les rendent particulièrement intéressants pour les épargnants souhaitant diversifier leurs investissements. 
Gestion passive - les fonds d'investissement

Qu’est-ce qu’un fonds d’investissement ?

Histoire et fonctionnement des fonds

Nés aux Pays-Bas en 1774, les fonds d’investissement sont très rapidement devenus populaires en Europe et aux États-Unis pour la diversification et la simplicité qu’ils proposent aux épargnants. Un fonds d’investissement, aussi appelé fonds de placement, est un organisme de détention collective d’actions et de produits financiers en général. 

Les épargnants qui investissent dans un fonds d’investissement délèguent la gestion et le suivi des investissements au gestionnaire du fonds. Celui-ci procède par exemple, avec l’argent des épargnants, à des opérations boursières classiques d’achat et de revente des titres, en se fondant sur ses analyses et une étude régulière des marchés. Les deux grandes catégories de fonds sont les fonds à gestion active et les fonds à gestion passive, ces derniers étant aussi connus sous le nom d’Exchange-Traded Funds (ETF). 

L’investissement dans un fonds se fait par l’achat de parts. Le plus souvent, ces parts sont vendues par des intermédiaires, tels que les banques et les conseillers d’investissement financier. 

Les avantages et les risques à investir dans un fonds

L’atout majeur des fonds à gestion active repose sur le fait que les fonds collectés auprès des épargnants peuvent être répartis dans plusieurs entreprises, classes d’actifs et zones géographiques. La gestion pilotée de son épargne est également un avantage considérable, car elle libère les investisseurs du suivi et de la gestion régulière de leurs investissements. Enfin, les organismes de placement collectif permettent également d’obtenir des avantages intéressants en matière de rendement ainsi que des frais réduits, grâce au principe de l’économie d’échelle.

Le niveau de risque est déterminé à l’avance par le fonds lui-même et est publiquement connu par les épargnants. Les fonds adoptant des politiques d’investissement risqué ont un rendement plus important, mais les risques de perte en capital sont également plus élevés. Selon le profil, le capital à investir et l’âge, les épargnants peuvent donc choisir eux-mêmes s’ils préfèrent s’orienter vers une gestion plus ou moins risquée de leur argent. 

Comme les fonds à gestion active se spécialisent parfois dans des classes d’actifs spécifiques ou des régions géographiques précises, les épargnants peuvent choisir de diversifier leurs investissements en confiant leur argent à plusieurs fonds différents.  

Gestion déléguée ne signifie pas pour autant que les épargnants ne doivent faire aucune recherche. Il est primordial de bien se renseigner sur les performances des fonds, sur les marchés et les classes d’actifs dans lesquels ils se spécialisent. Également, des rendez-vous réguliers avec le gestionnaire du fonds sont un bon moyen de suivre ses investissements et les performances du fonds. 

Les différents types de fonds d’investissement

Il existe plusieurs types de fonds d’investissement. En France, la catégorie la plus commune est celle des organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM). Elle regroupe notamment les sociétés d’investissement à capital variable (SICAV) ainsi que les fonds communs de placement (FCP).

Les SICAV représentent les fonds d’investissement « classiques » : ce sont des sociétés qui ont pour objectif de mettre en commun les risques et les bénéfices des investissements. Ces investissements se font le plus souvent sous la forme de valeurs mobilières, comme des actions ou des obligations. 

Les FCP ont un statut juridique différent des SICAV qui leur permet notamment d’investir dans des secteurs spécifiques ou d’adopter des stratégies d’investissement risquées. Les FCP peuvent, par exemple, décider d’investir dans des entreprises de plusieurs manières différentes :

  • En capital-amorçage, qui permet de donner des fonds à de jeunes entreprises ayant besoin d’un capital de départ ;
  • En capital-risque (venture capital), qui permet d’investir dans des entreprises innovantes à fort potentiel comme des startups ; 
  • En capital-développement, qui permet d’investir dans des entreprises étant déjà matures et rentables, afin d’accélérer leur croissance. 

Parmi les autres types de fonds d’investissement, on retrouve la société civile de placement immobilier (SCPI) qui permet l’acquisition et la gestion collective de biens immobiliers. 

Enfin, les fonds d’investissement alternatifs (FIA) se spécialisent généralement dans des domaines comme le capital-investissement (private equity en anglais). Les fonds spéculatifs (ou hedge funds) sont également considérés comme des FIA.  

AcronymeEntitéMission 
OPCVMOrganisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières Propose à ses investisseurs de participer au capital de l’entreprise dans le but d’acquérir des titres financiers difficilement accessibles au grand public. Deux grandes catégories à distinguer : les SICAV et les FCP  
SICAVSociété d’Investissement à Capital VariableMutualise les risques et les bénéfices des investisseurs. Une SICAV est une société avec un conseil d’administration où chacun des investisseurs à un droit de vote proportionnel à son apport.  
FCPFonds communs de placement Structurée comme une société de gestion, la FCP permet d’adopter des stratégies d’investissements risqués en investissant : 
– Dans un projet avant sa création juridique
– Dans une jeune entreprise (start up) pour accélérer son développement 
– Dans une entreprise mature afin de d’améliorer son résultat
SCPISociété Civile de Placements ImmobiliersSociété de gestion et d’acquisition de biens immobiliers. La SCPI permet de regrouper du capital afin d’investir et de gérer un parc immobilier. Les bénéfices réalisés sont redistribués aux investisseurs proportionnellement à leur apport 
FIAFonds d’Investissement AlternatifsEntité permettant d’investir dans un secteur défini ( informatique, énergies renouvelables, matières premières). Les fonds spéculatifs ou “hedge funds” sont considérés comme des FIA. 

Tableau récapitulatif des différents types de fonds d’investissement

Comment investir dans un fonds d’investissement ?

L’achat de parts dans un fonds d’investissement

Il existe plusieurs manières d’investir dans un fonds d’investissement. La souscription à un fonds se fait exclusivement par l’achat de parts dans celui-ci. Le plus souvent, les parts des fonds d’investissement ne sont pas vendues directement par les fonds, mais par un intermédiaire, comme des banques ou des conseillers en investissement financier (CIF). Ils peuvent être également vendus par des sociétés de gestion. Des plateformes comme eToro ou Degiro vous permettront d’accéder à une large gamme de produits financiers.

Pour y accéder vous devrez suivre les étapes suivantes :

  1. Ouvrir un compte sur la plateforme choisie
  2. Vérifier votre identité
  3. Déposer des fonds par virement SEPA ou carte bancaire
  4. Sélectionner le fond et acheter une part

Acheter des parts de fonds d’investissement peut se faire grâce à des produits facilement accessibles, à savoir : le compte-titres, le plan d’épargne action (PEA) ainsi que l’assurance vie en unités de compte. Le prix des parts du fonds dépend de la valeur liquidative qui indique le cours du fonds.

La valeur liquidative d’un fond est calculée en additionnant la valeur de l’ensemble des titres financiers à l’instant T de l’entreprise à ses liquidités. Il faudra ensuite soustraire à ce résultat l’ensemble des frais et dépenses du fonds. Enfin ce total doit être divisé par le nombre de parts pour définir sa valeur liquidative.

Exemple : Le fond Ark Management est composé de 100 000 actions et compte 10 millions d’euros de titres financiers ainsi que 10 millions de liquidité. On suppose ici que ses charges et dépenses sont nulles. Sa valeur liquidative est donc égale à 200 euros (soit 20 millions divisé par 100 000 parts)

Continuer votre lecture : Tout savoir sur le Plan épargne actions

Les différents coûts liés à une entrée dans un fonds d’investissement

Il existe un certain nombre de coûts et de frais liés à un investissement dans un organisme de placement collectif. Les frais principaux sont liés à l’entrée et à la sortie du fonds. Les droits d’entrée sont d’ailleurs souvent négociables avec les fonds selon le montant investi. 

Outre ces deux frais, les fonds d’investissement facturent également des frais de fonctionnement qui correspondent aux frais de gestion courants. 

Les épargnants doivent prêter une attention particulière à ces différents frais qui peuvent être élevés selon les fonds. En général, selon l’AMF, les frais d’entrée sont compris entre 0 et 5 %. Également, les frais de gestion dépassent rarement les 2 %

En théorie, tous ces coûts additionnels sont publiés par les fonds d’investissement eux-mêmes dans le document d’information clé pour l’investisseur (DICI) ainsi que dans le prospectus du fonds. Outre des informations précises sur les frais courants prélevés, le DICI présente également de manière synthétique une grande quantité d’informations indispensables pour les investisseurs, notamment sur le niveau de risque et de rendement des fonds. 

Investir dans un fonds pour optimiser sa fiscalité

Investir dans un fonds d’investissement peut offrir des réductions d’impôts intéressantes. Ainsi, l’investissement dans des TPE-PME à travers un fonds commun de placement permet de profiter d’un avantage fiscal allant jusqu’à 25 % de la somme investie

Également, la grande majorité des fonds d’investissement sont éligibles au régime de l’enveloppe fiscale, qui permet d’obtenir une exonération de l’impôt sur le revenu et sur les plus-values réalisées lorsque les titres sont conservés plus de 5 ans. Le régime de l’enveloppe fiscale s’applique notamment dans le cadre des assurances vie et des PEA. 

Les conseils de la rédaction pour 2022

Les fonds à surveiller

La rédaction vous conseille trois fonds particulièrement intéressants pour cette année 2022. 

Investir dans les innovations disruptives qui transforment nos sociétés
Investir dans les innovations disruptives qui transforment nos sociétés – Source CPR AM

 Spécialisé dans les entreprises disruptives, et avec un rendement moyen sur 3 ans à 90 %, Global Disruptive Opportunities, s’impose comme un fonds très attractif. Avec un niveau de risque à 6 sur 7, il s’adresse aux investisseurs désireux d’investir principalement dans des actions internationales de tous secteurs. Nous vous recommandons d’investir dans ce fonds pour une durée au moins égale à 5 ans. 

Performances calendaires20172018201920202021
CPR Invest – Global Disruptive Opportunities – A EUR – Acc (en %)12,89-8,137,5441,996,56
Performances du fond depuis 2017 – Source CPR AM
  • Frais d’entrée : 5%
  • Frais courant dont frais de gestion : 2.48 %
  • Capital minimum : 1 part
  • Disponible sur Fortuneo dans un Plan Épargne en Actions (PEA)

À lire pour approfondir : CPR Asset Management 

Jupiter Asset Management
Le fond obligataire référent – Source Jupiteram

Principal gestionnaire d’actifs au Royaume-Uni, Jupiter Dynamic Bond est un fonds obligataire proposant des investissements très diversifiés. Son niveau de risque est de 3 sur 7. Avec une performance en 2020 de 5,65 %, ce fonds s’adresse à des investisseurs ayant une propension au risque moyennement élevée et souhaitant diversifier leur épargne en investissant dans des obligations d’entreprise. 

Performances calendaires20172018201920202021
Jupiter Dynamic Bonds L EUR ACC (en %)1,56-3,756,555,650,00
Performances du fond depuis 2017 – Source Jupiteram
  • Frais d’entrée : 3%
  • Frais courant dont frais de gestion : 1,45%
  • Capital minimum : 1000 €
  • Disponible sur Boursorama à inscrire dans un Plan épargne Actions

Pour en apprendre davantage : Jupiter Asset Management

Investir responsable avec la Financière de l'Echiquier
Investir responsable avec la Financière de l’Echiquier – Source La Financière de l’Échiquier

Enfin, le fonds Échiquier Allocation Flexible a pour particularité d’investir uniquement dans des investissements socialement responsables (ISR). Avec un niveau de risque à 4, il s’adresse principalement aux investisseurs voulant donner un sens à leur épargne. 

Performances calendaires20172018201920202021
Echiquier Allocation Flexible A (en %)6,57-9,8612,918,00+7,56
Performances du fond depuis 2017 – Source La Finance de l’Echiquier
  • Frais d’entrée : 3%
  • Frais courant dont frais de gestion : 1,13%
  • Capital minimum : 1 €
  • Disponible sur Boursorama à inscrire dans un Plan Épargne Actions, un contrat d’Assurance-Vie ou un Compte-Titres

Pour en savoir plus : La Financière de l’Echiquier

L’avis de la rédaction

L’investissement dans un fonds d’investissement est une stratégie d’épargne extrêmement intéressante pour une grande majorité d’épargnants, notamment ceux désirant se constituer une première épargne financière. 

Les fonds d’investissement ont deux avantages majeurs. Tout d’abord, la gestion pilotée permet de confier son argent à des personnes expertes ayant une grande connaissance du marché et des produits financiers. Cela permet également, bien sûr, de gagner un temps précieux en s’évitant le suivi quotidien de ses investissements.

De plus, la diversification de son portefeuille est simplifiée, du fait du fonctionnement des fonds d’investissement. 

Malgré ces qualités évidentes, les fonds d’investissement comportent aussi un certain nombre de risques : comme pour tout investissement, le rendement n’est jamais garanti. Il est aussi important d’avoir un suivi régulier et des rendez-vous périodiques avec son intermédiaire financier pour s’assurer de la performance du fonds. 

Nous vous suggérons de bien lire le DICI ainsi que le prospectus du fonds. Ces documents vous apporteront des informations sur le profil de risque et de rendement du fonds, ses objectifs, sa politique d’investissement ainsi que sur le détail des frais. 

eToro est une plateforme multi-actifs qui propose à la fois d'investir dans des actions et des crypto-actifs, ainsi que de négocier des CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et s'accompagnent d'un risque élevé de perdre rapidement de l'argent en raison de l'effet de levier. 74 % des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous comprenez le fonctionnement des CFD et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Vous ne perdrez jamais plus que le montant investi dans chaque position.

Cette communication est destinée à des fins d'information et d'éducation uniquement et ne doit pas être considérée comme un conseil ou une recommandation d'investissement. Les performances passées ne sont pas une indication des résultats futurs.

Le Copy Trading ne constitue pas un conseil en investissement. L'investissement et la conservation des crypto-actifs sont proposés par eToro (Europe) Ltd en tant que prestataire de services d'actifs numériques, enregistré auprès de l'AMF. L'investissement dans les crypto-actifs est très volatil. Pas de protection des consommateurs. Une taxe sur les bénéfices peut s'appliquer.

eToro USA LLC ne propose pas de CFD et ne fait aucune déclaration et n'assume aucune responsabilité quant à l'exactitude ou l'exhaustivité du contenu de cette publication, qui a été préparée par notre partenaire en utilisant des informations publiques non spécifiques à une entité sur eToro.xx

Jules Rambaldi

Jules Rambaldi

Après avoir validé un Bachelor of Science HES-SO en hôtellerie et professions de l'accueil, Jules fait ses premiers pas dans l'investissement grâce aux cryptomonnaies et à la finance décentralisée. Passionné par les nouvelles technologies et l'innovation, il traite des sujets relatifs aux finances personnelles, aux crypto-monnaies, aux marchés financiers et à l'investissement en général

Nos derniers articles