LVMH enregistre 19.75 milliards d’euros de vente au 3ème trimestre : Perspectives et Analyse
Actualités

LVMH enregistre 19.75 milliards d’euros de ventes au 3ème trimestre : Perspectives et Analyse

4 Minutes de lecture

L’action LVMH peut-elle constituer un bouclier contre les crises ? Avec +28% de ses ventes au troisième trimestre, le groupe LVMH Moët Hennessy Louis Vuitton SE, leader du marché du luxe enregistre un résultat opérationnel supérieur aux attentes du marché. Malgré une baisse de plus 16% depuis le début de l’année et des conditions de marché fragiles, le groupe semble confiant . Que faut-il retenir de la présentation de résultats du groupe ?

Des résultats opérationnels en hausse

Alors que les analystes tablaient sur 18.9 milliards d’euros de recettes au 3ème trimestre 2022, le groupe français LVMH dirigé par Bernard Arnault, l’homme le plus riche d’Europe enregistre plus de 19.75 milliards d’euros de ventes. Ce chiffre comprend les ventes de 75 marques ou “maisons” réparties en 5 catégories clés.

Dans un tableau récapitulatif, le groupe présente les résultats opérationnels de l’entreprise sur les 9 premiers mois 2022 vs les 9 premiers mois 2021 :

  1. Mode & Maroquinerie : 27, 823 milliards d’euros de recettes, soit une hausse publiée de + 31% ou +24% de hausse organique.
  2. Distribution sélective : 10, 095 milliards d’euros de recettes, soit une hausse publiée de +30% ou +20% de hausse organique.
  3. Montres & Joaillerie : 7, 575 milliards d’euros de recettes, soit une hausse publiée de +23% ou +16% de hausse organique.
  4. Parfums & Cosmétiques : 5, 577 milliards d’euros de recettes, soit une hausse publiée de +23% ou +16% de hausse organique.
  5. Vins & Spiritueux : 5,226 milliards d’euros de recettes, soit une hausse publiée de +23% ou +14% de hausse organique.

La hausse organique comprend un écart de +8% sur les taux de change entre les deux périodes. En somme, le groupe réalise 56 milliards d’euros de chiffres d’affaires à travers le monde soit une performance de 28% de hausse sur les 3 premiers trimestres 2022 ou une hausse organique de 20%.

Ces résultats sont selon le groupe dus à une hausse de la consommation sur 3 zones géographiques clés : L’Europe, les États-Unis et le Japon. Le communiqué de presse présente toutefois que la région Asie ( Chine comprise) reste toujours en recul en 2022, malgré un allègement des restrictions sanitaires liées à la gestion du Covid-19.

Perspectives du groupe LVMH

Si le secteur du Luxe reste touché par la baisse de la demande globale liée à l’inflation, la crise énergétique en Europe et les tensions géopolitiques entre l’Occident et le duo Russo-Chinois, le groupe LVMH se dit "confiant dans la poursuite de la croissance actuelle et maintiendra une politique de maîtrise des coûts et de sélectivité des investissements

Le directeur financier, Jean Jacques Guiony, ajoute que "malgré l’état de l’économie mondiale actuelle, la demande pour nos marques reste forte"

Performance de l'action LVMH depuis 2015

Performance de l'action LVMH cotée à la Bourse de Paris depuis 2015

À l’écriture de ces lignes, l’action LVMH perd 16% depuis le début de l’année. Comparativement, le leader du marché reste le plus résilient que ses concurrents. Sur la même période, les actions Hermès et Kering enregistrent une perte de 19 et 37% respectivement.

Investir dans les CFD comporte des risques de pertes de capital important. Pensez à n'investir que de l'argent que vous êtes prêt à perdre

Comme le précise le Financial Times, le fonds monétaire international (IMF) rapporte que les prédictions de croissance monde ont été revues à la baisse, passant de 3.2 à 2.7% pour l’année 2023. Si le secteur du Luxe qui cible une clientèle niche avec un fort pouvoir d’achat reste comparativement moins impactée par les facteurs macro-économiques, ce dernier pourrait voir sa croissance ralentir dès la fin de l’année 2022.

L’analyste HSBC Aurélie Husson-Dumoutier affirme que "Le secteur Luxe n’est malheureusement pas à l’abri des effets d’une récession […] À mon avis, la capacité des entreprises du secteur à résister à un tel choc pourrait être testée dès la fin de l’année 2022."

Analyse fondamentale de la rédaction

Si le secteur du luxe reste et restera un secteur résilient en période de crise, ce dernier n’est pas exempté des variations sur les marchés financiers. Dans un contexte économique et géopolitique instable, LVMH et ses concurrents profitent des disparités de pouvoir d'achat de leurs consommateurs pour booster leurs activités.

Sur le 3ème trimestre 2022, les ventes de LVMH en Europe se sont appréciées de 43%. La baisse de l’euro (et la hausse du dollar) a permis aux touristes américains d’augmenter leur capacité à consommer lors de leurs passages en Europe alors que les ventes de la zone US se sont également appréciées de 19% sur la même période.

Toutefois, comme présenté dans notre guide sur comment investir dans le Luxe en 2022, ce marché est de plus en plus dépendant de la clientèle asiatique et particulièrement de la Chine. La zone Asie n’enregistre qu’une faible hausse de 2% sur le 3ème trimestre.

Enfin, si les variations du prix des matières premières semblent d'abord faire monter le prix des biens de première nécessité, le groupe LVMH pourrait user de sa position de leader du marché pour augmenter le prix de ses produits. Ceci aurait pour effet de maintenir des marges opérationnelles suffisantes et de garantir un dividende acceptable auprès des investisseurs.

En définitive, le marché du Luxe pourrait, selon nous, voir sa croissance ralentir en 2023 si les conditions de marché (inflation, crise de l’énergie) et baisse du pouvoir d’achat des ménages) et le paysage géopolitique ( guerre en Ukraine et tensions sino-américaines) ne parvenaient pas à s’améliorer.

Sources : LVMH, Financial Times

Les informations fournies dans cet article ont pour unique vocation d’être informatives. Sous aucun prétexte, elles ne peuvent être considérées comme des prestations de conseils en investissement financier ou des incitations à investir dans un quelconque produit financier. Investissons.fr a fait des recherches préalables sur les instruments et services financiers évoqués dans cet article, mais ne pourrait en aucun cas être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causée suite à l’utilisation de ces instruments ou services. Le lecteur est le seul responsable de l’exploitation de l’information fournie et doit impérativement faire ses propres recherches avant d’entreprendre toute action d’investissement.
96 posts

About author
Après avoir validé un Bachelor of Science HES-SO en hôtellerie et professions de l'accueil, Jules fait ses premiers pas dans l'investissement grâce aux cryptomonnaies et à la finance décentralisée. Passionné par les nouvelles technologies et l'innovation, il traite des sujets relatifs aux finances personnelles, aux crypto-monnaies, aux marchés financiers et à l'investissement en général
Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *